Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 13:25

L'aut' jour, je reçois un mail sur ma boîte "militante" :

Bonsoir à toutes et à tous,

Je viens d'avoir M.. au téléphone et c'est avec plaisir et soulagement que je vous annonce que Françoise a été titularisée.


Nous pourrons tous la féliciter vivement dès que nous la verrons.

Françoise est une des médecins anesthésistes de l'hôpital de Brive, et membre de la coordination de défense du dit hosto . Je me dis "c'est chouette pour elle, je note sur un post-it "penser à féliciter Françoise" et la vie continue ... Y a ma mamie qui disait toujours "faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué" , elle disait aussi , la mamie "si y avait une nouvelle occupation, y a les salauds qui se bousculeraient devant les bureaux de recrutement de la gestapo" ... sage femme ...

Je t'explique , pour toi qu'est pas un pro du statut des médecins hospitaliers :

Les médecins hospitaliers , pour être titularisés, passent par La période probatoire - Article R 6152-13 et R 6152-14 du CSP

Les avis de la commission médicale d’établissement (CME) et du conseil exécutif (CE) sont obligatoirement requis à l’issue de la période probatoire.
La commission statutaire nationale est saisie lorsque l’avis de la CME et l’avis du CE transmis par le directeur de l’établissement sont défavorables ou divergents à la titularisation.
La directrice générale du CNG dispose d’un pouvoir d’appréciation sur l’avis rendu par la CSN. Par arrêté, elle peut :
    * soit nommer le praticien hospitalier à titre permanent ;
    * soit prolonger la période probatoire du praticien hospitalier. La période probatoire n’est renouvelable qu’une fois, dans l’établissement public de santé d’affectation ou dans un autre établissement public de santé ;
    * soit licencier le praticien hospitalier à l’issue de la première ou de la seconde période probatoire.

Tant que la directrice générale du CNG ne s’est pas prononcée après l’avis rendu par la commission statutaire nationale (CSN), le praticien hospitalier reste dans la même situation juridique. En pratique, la période probatoire peut donc dépasser douze mois effectifs.

031La copine qu'avait annoncé par mail la titularisation de Françoise Caumeil , elle avait appris que la commission médicale d'établissement avait émis un avis favorable à la titularisation de Françoise Caumeil . Elle en avait déduit, comme la bonne logique en oeuvre jusqu'en 2007 le voulait , que le Directeur du Centre hospitalier se bornerait à transmettre la proposition de titularisation , conformément à l'avis émis par la commission médicale d’établissement (CME) .Mais c'était sans prendre en compte le dossier qui pourrit les relations au sein du Centre Hospitalier de Brive depuis presque un an : l'hypothétique installation de la clinique Saint Germain dans l'enceinte de l'Hôpital public de Brive .

Donc la semaine derniére, la CME émet un avis favorable à la titularisation de Françoise Caumeil , ( de justesse comme le souligne l'article mis en ligne ce matin par la Montagne ... je veux pas faire mon Mélenronchon mais nos vaillants journalistes de la PQR, quand une victoire électorale est obtenue avec un différentiel de 11,76% , ils ont plus facilement tendance à parler de "large majorité" , enfin, ce que j'en dis ... ) mais une fois rendu au Conseil Exécutif, les représentants de la CME auraient défendu une position et émis un vote contraire au vote de la commission médicale d'établissement ... y a bien que quelques passéistes pour parler d'éthique et de déontologie , je leur laisse la paternité de ces mots grossiers ... il faut en finir avec les tabous, il a dit , not' bon président ... Et fort logiquement, le Conseil Exécutif, suivant l'avis du directeur du Centre hospitalier et du président de  la commission médicale , vote donc pour le prolongement de la période probatoire de Françoise Caumeil en raison de "problémes relationnels" . Tous ont, dans l'émotion , oublié qu'il y a un an, lors que la stagiarisation de Françoise Caumeil avait été proposée , il y avait unanimité pour souligner ses qualités professionnelles et humaines ... Mais entre temps , la clinique St Germain, la défense de l'hôpital public ... coincidences ?



Syndicat CGT                                Brive le 29 juin 2010
CENTRE HOSPITALIER
19100 BRIVE
DECLARATION FAITE A LA COMMISSION MEDICALE D’ETABLISSEMENT
DU MARDI 29 JUIN 2010
climatso.jpgAvec le soutien de la Coordination de Défense de l’Hôpital de Brive
Habituellement, les nominations des médecins sont du ressort de la CME, dont l’avis était quasi systématiquement entériné par l’ancien Conseil d’Administration et le Conseil Exécutif.
La loi BACHELOT accorde au Directeur la possibilité d’émettre son propre avis, mais qui doit être, dans l’esprit de la loi, en cohérence avec l’intérêt général.
Partir du constat que ce médecin anesthésiste est irréprochable sur le plan professionnel pour arriver à la conclusion de retarder sa titularisation, est incompréhensible et relève d’une décision arbitraire digne d’une république bannière.
Par ses manœuvres grossières, le directeur fait passer un intérêt personnel de basse vengeance avant l’intérêt général de l’Hôpital.
Personne n’est dupe ! Ces contorsions juridico philosophiques sanctionnent clairement et uniquement l’engagement de Françoise CAUMEIL contre le projet de rapprochement de la Clinique St Germain/de l’Hôpital et s’apparentent à :
- Un excès de pouvoir
- Du harcèlement moral
- Une entrave à la liberté d’expression.
La mascarade légitimiste à géométrie variable est significative de sa conception particulière de la démocratie sanitaire : se référer au vote de la CME lorsque cela l’arrange, s’asseoir dessus lorsque cela le dérange !
Avant son départ et devant l’échec du projet de rapprochement, le Directeur a voulu s’offrir en cadeau de départ, la tête d’un opposant « emblématique ».
Cette injustice n’aurait pu se faire sans le silence complice du Président de la CME qui par son alignement systématique sur le Directeur, est largement coresponsable de cette situation conflictuelle désastreuse.
Au lieu de partir avec élégance, par un geste d’apaisement, le Directeur a choisi une décision inutilement provocatrice qui ne satisfait que son ego car elle ne règle en rien les tensions anesthésiques, ni le conflit du dossier de rapprochement. Bien au contraire, elle les attise.
Comme Raymond DOMENECH, il quitte le bateau en laissant à son successeur, un Hôpital bien malade !
Nous réclamons le respect du vote de la CME pour la titularisation de Françoise CAUMEIL.
Faute de quoi, dès la semaine prochaine (délais légal de 5 jours) un préavis de grève sera lancé concernant les 3 centres névralgiques du Centre Hospitalier :
- Blocs Opératoires
- Radiologie
- Laboratoire
Par ailleurs : les médecins soucieux de justice et d’équité sont invités à faire preuve de désobéissance civique en réduisant leur activité programmée et à faire une grève administrative (CCAM – Fiches DIM…).


Un préavis de Gréve est d'ores et déjà déposé pour mercredi prochain, 7 juillet . Une pétition est à la signature , nous ne pouvons pas laisser perdurer ces chasses aux sorciéres que les adeptes de la gestion des ressources humaines décomplexée instaurent partout , dans l'entreprise, à la poste , et maintenant dans la fonction publique !


J'écrivais , y a presque 4 ans, ailleurs :

time for training-01Et on est bien au coeur du problème : la victoire de l'idéologie néo-libérale,  en quelques dizaines d'années a disqualifié controverse, confrontation d'idées, conflictualité, distance critique, mais aussi apprentissage, solidarité, entraide,  tout ce qui faisait de l'être social un individu confronté, adossé, appuyé, à/par d'autres individus, au sein d'une société humaine, pour aboutir à la production d'un homme post-moderne autiste et égotiste ayant intégré le christianisme de Paul de Tarse ( tel que le définit Michel Onfray ) " A savoir l'éloge de la jouissance d'être soumis, obéissant , passif, esclave des puissants , esclave ... L'impuissance sexuelle transfigurée en puissance sur le monde, le mépris de soi transformé en amour pour ses bourreaux, l'hystérie sublimée en construction d'une névrose sociale ... " .
../..Elle trouve sa source dans ces pratiques de "mangement rénové", qui ,faisant appel à toutes les techniques de manipulation que peut produire le pire des "sciences sociales appliquées", n'avaient qu'un objectif, faire intégrer un sentiment profond de culpabilité à "l'individu" dans sa solitude imparfaite, tout en le rassurant sur son "unicité" au sein du "groupe" ... pour fabriquer le"salarié vertueux", c'est à dire le  parfait petit soumis social, revendiquant sa névrose . Utiliser Paul de Tarse au service du capital ...
"Dans les années 1980 et 1990, un impressionnant dispositif participatif a vu le jour : cercles de qualité, groupes d’expression, démarches qualité et séminaires autour de la définition de l’identité de l’entreprise, de sa culture et de ses missions (lire l’article ci-dessous). L’un des objectifs était d’instaurer des échanges entre la hiérarchie et des groupes de salariés, afin que ces derniers intériorisent les « contraintes » de l’entreprise et ses intérêts. Cela s’est accompagné d’un recours systématique à la communication d’entreprise – non sans prise sur les médias – et aux formations sur mesure, pour faire passer dans les esprits les « valeurs de l’entreprise », et arracher le consentement." écrit Danièle Linhart ( lire ici ) .


Et nous ne les laisserons plus faire ! Rien n'est joué !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

enzo d'aviolo 01/07/2010 17:18



eh bah...


après les journalistes sortant d'HEC et les dégâts qu'on imagine, voici les directeurs d'hopitaux....:(



lou passejaĩre 01/07/2010 16:51



et ça va pas aller en se calmant avec la nouvelle vague de directeurs d'hostos recrutés en dehors de la filiére de l'école nationale de la santé ...


avec un directeur d'hosto sortant d'HEC , au hazard , par exemple ...



enzo d'aviolo 01/07/2010 08:12



voilà une conséquence directe et concrète du tout pouvoir laissé aux directeurs d'établissement hospitaliers de madame bachelot, ce dernier voyant tourner autour de lui tous les rayeurs de
parquet aspirant à progression professionnelle plus rapide que les autres. Un système d'individualisme à même de satisfaire la cupidité humaine, beurrkkk


 



C'est Nous

  • : Le blog du passejaĩre
  • Le blog du passejaĩre
  • : Brive la Gaillarde vue par deux promeneurs de la france d'en bas ... de A comme aéroport à Z comme zozos ...
  • Contact

marre ! ya basta !

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la

Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.

Aurore-Martin
gaz-de-schiste-no-gazaran-1301864821-thumbnail.png

groupe 500px

Recherche

on les lit

garanti sans chiens de garde ni journalistes de compagnie
- Le Monde Diplomatique
- Politis
- Siné Hebdo
- Le Plan B
- CQFD
- Rézo

- Reflets

- Basta

- Fakir

- RageMag

Logiciels Libres

comme la presse, on aime les logiciels libres , garantis sans Marché dedans !

- PULLCO

- Ilico l'internet moins le marché
- APRIL
- AFUL
- FRAMASOFT
- UBUNTU
- Internet Actu