Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 14:09

 

L'aut jour , lors de la réunion à Brive sur les gaz de schistes, la question du potentiel de créations d'emplois a été abordée . On a tous constaté qu'on était un peu dans le flou le plus artistique sur le sujet .

Mais comme chuis un sale con islamo-gaucho-décroissant(mais au beurre)  , j'ai cherché un peu ... magie du ouebbe, suffit de connaitre les bons nains ( le nain ternet est vachement fortiche coté magie ) j'ai trouvé ... Et c'est pô des tafioles d'écolos à la mords moi le tofu qui l'écrivent, c'est des durs, des costards trois piéces qu'ont fait un master d'enfumage de marchand de vent consulting , SIA consulting ( y bossent pour GDF, et quelques enfoiré de pollueurs chercheurs de gaz et huiles de schiste dans l'hexagone ) .


Le nombre de forages par concession ne peut pas excéder 30 forages de puits par an. Pour mémoire, aux Etats-Unis, certaines zones comportent plusieurs milliers de puits. Après avoir déterminé le profil de production d’un puits type, nous avons ensuite appliqué les niveaux d’emploi observés aux Etats-Unis sur les deux périodes de vie d’un puits : sur les trois premières années (forage), 13 personnes par puits sont nécessaires ; sur les vingt années suivantes (exploitation), il suffit de 0,18 personnes par puits. Les emplois indirects et induits représentent 1,52 emploi par puits. Nous avons retraité cette moyenne américaine des horaires de travail en France (2 080 heures annuelles aux Etats-Unis contre 1 650 en France, soit un facteur de 1,26). (un grand merci à OWNI) .

Si on raméne ça à la putative concession de la demande de Brive, ça donnerait en période d'exploration 16,38 personnes par puits pour 30 puits soit 491,40 personnes , plus 57,456 emplois induits pendant 3 ans soit 548,856 emplois créés pour 3 ans .
anpe1.jpgil faut noter que ce potentiel de créations d'emploi ne sera pas forcément offert aux chomeurs du secteur , Hexagon gaz, société singapourienne viendra vraisemblablement avec son personnel technique ( foreurs, techniciens et ingénieurs ) , et il y a de bonnes chances pour que la prestation de transport d'eau soit confiée à la filiale roumaine ou estonienne d'une multinationale française du transport routier ( qui  a osé crayonner ND sur un coin de mon blog ?) ... Il restera donc quelques emplois de maneuvres à pourvoir ... ceux qui cassent leur pipe d'un accident du travail assez facilement ....
Puis pour la période d'exploitation 0,2268 emplois par puit soit 6,804 emplois pour les 30 puits et 57,456 emplois induits pour une période de 20 ans ... soit le chiffre pharaonique de 64,26 créations d'emplois durables, sur 3 départements ou la moindre antenne locale de Paul s'emploie en radie accueille plus dans une seule journée  de chasse aux chomeurs d'accompagnement des demandeurs d'empoi !

Puis quand on fait un bilan comptable , dans cette société qui ne connait plus que les bilans comptables , on fait aussi la balance avec les emplois détruits ...


Combien d'emplois détruits dans le secteur agricole ?
Combien d'emplois détruits dans le secteur du tourisme ?

prestige.jpgLe reste, nos coins à cépes, truffes, ballades, chasse, pêche, (rayez la mention inutile, je ménage les suceptibilités) notre cadre de vie, notre qualité de vie , ça a pas sa place dans leurs putains de bilans comptables à la con ! Ça compte pour nous, mais c'est juste le signe que nous ne sommes pas dans le sens de l'histoire ...
Putain leur histoire, j'y foutrais bien ma main dans la gueule !

 

Post Scriptum : il se peut que quelques erreurs de retenues se soient glissées dans mes calculs , et même quelques erreurs de raisonnement, mais je revendique comme les lobbyistes du secteur le droit légitime à la liberté d'expression ... ( et en plus moi, je fais ça bénévolement )

Repost 0
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 12:43

On continue , à chercher, compiler, agréger des infos glanées de droite et de gauche ... pour pas s'opposer à cette saloperie comme des crétins .


gaz de schiste non merci gaz schisteux 01 t5
Alors dans l'ordre :
Une série d'études extrémement bien faite documentée illustrée par un géologue ( mais accessible à qui prend le temps pour un élève de collége ):
le Gaz de schiste : sa génése

Gaz de schistes : le cas du Périgord-Quercy jurassique ( et Brive est en plein dans la zone )

Le gaz de schistes : son exploitation


Gaz de schistes : intérêts et problèmes

Un immense merci à Jean-Paul Liégeois, géologue et au site Bouzic en Périgord Noir .

et pour finir quelques extraits de la conclusion du rapport

"BILAN TOXICOLOGIE – CHIMIE L’EXPLORATION ET L’EXPLOITATION DES HUILES ET GAZ DE SCHISTE OU HYDROCARBURES DE ROCHE-MERE PAR FRACTURATION HYDRAULIQUE"
téléchargeable en PDF sur le site de l'Association Toxicologie Chimie


Si le gaz de schiste ou roche-mère est devenu récemment la seconde source énergétique fabius-capital-400des Etats-Unis, il serait inacceptable que la France suive cet exemple, tant le désastre écologique est probant outre-atlantique. A nous, d’en tirer les leçons... ce que du reste semble faire le Québec et l’Afrique du Sud. En s’appuyant pour l’essentiel sur le rapport de l’EPA de février 2011 complété par celui du NYSDEC (2009) de l’état de New-York, ainsi que la monographie de l’Institut National de Santé Publique du Québec (novembre 2010), il nous a été possible de dresser une liste (malheureusement provisoire ! ), des principaux produits utilisés le plus fréquemment aux Etats-Unis dans l’extraction des huiles ou gaz de schiste ou hydrocarbures de roche-mère ...

Il faut se rappeler que beaucoup de ces produits comme le sable, l’acide chlorydrique, divers inhibiteurs de corrosion et biocides, sont couramment utilisés dans l’industrie pétrolière et gazière conventionnelle. Si l’on met à part, les produits corrosifs (10) essentiellement minéraux (HCl, HF, NaOH, KOH, CaO) et quelques produits allergisants (sulfate de nickel, acétate chromique, formaldéhyde, glutaraldéhyde...), on peut regrouper dans le tableau 9 une cinquantaine de produits qui doivent être considérés comme toxiques pour l’homme dont certains très toxiques, par exemple les produits cancérogènes ou les produits toxiques pour la reproduction, qu’il faut impérativement bannir.

desert.jpg.jpeg
Aux Etats-Unis, l’exemple de la Pennsylvanie est particulièrement éloquent. Si 71.000 puits sont exploités actuellement ( il y en avait 36.000 en 2000), des régions entières de cet état très verdoyantes sont maintenant quasi désertiques, les nappes phréatiques étant asséchées et le sous-sol totalement pollué, avec en plus une eau de surface partiellement radioactive.

vaches.jpgNous sommes seulement intrigués par le fait, que des animaux ayant vécu dans les périodes 2005- 2009, à proximité des sites d’extraction comme ceux de Pennsylvanie ou de Louisiane, aient présenté de graves pathologies buccales.
S’agit-il d’une pure coïncidence ?
Et que penser de l’éventuel impact de telles molécules sur les populations humaines environnantes ?
A l’épidémiologie de nous renseigner, mais cela demandera au moins environ une dizaine d’années !

La majorité des composés chimiques repérés dans les fluides de fracturation hydraulique d’exploration et d’exploitation des huiles et gaz de schistes ou hydrocarbures de roche-mère, sont pour l’essentiel des xénobiotiques, dont plusieurs sont très toxiques.
Espérons que dans les futurs rapports qui ne manqueront pas d’apparaître, cette dimension pluridisciplinaire ne soit pas omise.
LA CHIMIE C’EST LA VIE !
IL NE FAUT PAS L’OUBLIER, MEME SI DE NOMBREUX MODELES ECONOMICO-POLITIQUES NE SEMBLENT PAS S’EN SOUCIER.
ESPERONS QUE CE MESSAGE SERA ENTENDU !
Paris, le 03 mai 2011
André PICOT Président de l’Association Toxicologie (ATC Paris)
Joëlle et Pierre DAVID Membres de l’ATC Paris
Jérôme TSAKIRIS Membre de l’ATC Paris

Ça fait envie , non ?

Repost 0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 17:41

Pendant la période estivale, La Montagne nous annonçait que "Hexagone Gaz a déposé une demande dite de Brive pour rechercher du gaz de schiste sur un périmètre englobant les sites les plus touristiques de la Corrèze, du Lot et de la Dordogne."

19-carte-Brive.jpg
Le 14 septembre, un peu rapide en besogne, à la suite de la déclaration du Chef de l'Etat en ouverture de la conférence environnementale, le même quotidien nous annonçait "La demande d'exploitation de gaz de schiste en Corrèze sera rejetée"  .
Ceux qui me connaissent savent qu'en plus d'être un sale con islamogauchistehackerchinois violent, j'adore jouer sur les mots ... mais en l'occurence, c'est bien EV avec AFP qui a une traduction trés optimiste des déclarations de not' président .
Y dit quoi , not' François ? "c'est pourquoi j'ai demandé à Delphine Batho, ministre de l'ecologie de prononcer sans attendre le rejet des 7 permis déposés auprés de l'Etat" . Y a juste un petit bug dans le raisonnement qui fait dire au journaliste "tain, c'est gagné, y vont pas pourrir la guierle avec un forage" . Le François , il avait dit juste avant " "Soyons clairs, dans l'état actuel de nos connaissances, personne ne peut affirmer que l'exploitation des gaz de schiste par fracturation hydraulique est exempte de risques lourds pour la santé et l'environnement".

Comme chuis curieux, chuis allé voir les documents mis en ligne par les services de la ministre de l'environnement concernant la fameuse demande de Brive ... entre autre la lettre de complément d'information envoyée par la société Hexagon Gaz à monsieur le sous directeur, ministére de l'environnement, bureau exploration et production des hydrocarbures, enregistrée en courrier arrivé le 28 novembre 2011 ( attention c'est un PDF ) ...
Y cause bien , rassurant et tout , le foreur gazier Britano-Singapourien ( enfin, surement pas pour rien ... ) "vous voulez pas qu'on fracture hydraulique, pas de souci, nous on est écolo-responsables, y a d'autres méthodes, et promis juré craché, on fera tout bien comme vous nous le demandez" ... Exit le tabou de la fracturation hydraulique , pollueurs 1 - qualité de vie 0
 
Et le futur, il a encore plus sale gueule : il semblerait qu'aprés Stakhanobourg , Louis Gallois, chargé d'avoir des idées pour améliorer la compétitivité ( dont l'une serait "la nécessité d'exploiter les gaz de schiste pour l'Hexagone, qui dispose de près de la moitié des ressources potentielles en Europe de l'Ouest" ) ait laché au téléphone à la pauvre Delphine Batho, ministre de l'écologie , "la France a deux richesses phares, le nucléaire et les gaz de schiste, ../..il est hors de question de faire l'impasse" . Et comme 17 grands patrons ont commencé leur campagne de lobbying sur le sujet ( ils s'en foutent, y a pas de Gaz de Schiste à Saint Barth, dans le XVI éme et à Gstaad, et y savent pas ou est Nespouls , alors ... ) Vu la capacité actuelle de résistance de gouvernement face à un salmis ou un navarin, j'ai comme un doute sur sa capacité à résister aux requins ... en cours de 2éme mi-temps, pollueurs 3 - qualité de vie 0

Je veux pas vous influencer, mais qui va pourrir vos coins à Cépes, à truffes, à balade, et qui sait votre jardin si vous êtes dans le périmétre ? Alors on commence par se documenter :


Sur les techniques d'exploration :

 

 



Le BRGM est l'organisme public français référent dans le domaine des sciences de la Terre pour la gestion des ressources et des risques du sol et du sous-sol. C'est pas une bande d'écolos pronant le retour à la bougie .

Sur l'exploitation , un excellent reportage de la télé canadienne , objectif et tout ... c'est un peu long, mais instructif ...

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai bien peur qu'on soit amenés à revenir sur cette demande de Brive... la 2éme mi-temps est pas terminée .

 

gaz_de_schiste_non_merci_gaz_schisteux_01_t5.jpg

 

En plus les gaz de schiste, c'est aussi le mal pour les gens de droite, si j'en crois ce tract qui m'est tombé sous la souris ...

 

Brochure-Cope-Gaz-de-Schiste.jpg

Repost 0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 23:35

-------- Message original --------   

 Sujet:  [local] message Attac Japon  

 Date :  Tue, 15 Mar 2011 13:50:27 +0100  

 De :  ****** ****** 

 

   Bonjour,

 Grâce à ****, nous avons une traduction du message d'Attac Japon, reçu aujourd'hui.

 

 

Désastre au Japon : tremblement de terre, tsunami et explosion nucléaire

 

Au fil des heures qui passent, la réalité s’impose à nous. De nouveaux chiffres, toujours plus élevés, s’affichent sur l’écran, et je me dis que cela devait être la même terrible expérience pour nos amis au Pakistan et en Haïti, qui souffrent encore aujourd’hui du désastre naturel dont ils ont été victimes. 

 Hier, le gouverneur de Miyagi annonçait que le nombre de morts allaient dépasser les 10 000. Et aujourd’hui le réacteur No.3 à la centrale nucléaire de Fukushima a explosé, et voilà que le cœur du réacteur N° 2 est en fusion (à 2 heures du matin le 15 mars, heure locale). Il est évident que les réacteurs nucléaires de Fukushima sont hors contrôle.

Il y a quarante ans, nos aînés se sont battu contre la construction de centrales nucléaires : ils avaient compris le danger de telles centrales dans un pays sujet aux tremblements de terre. Malheureusement, ce qu’ils redoutaient vient de devenir réalité !

A l’époque, le gouvernement a exproprié les coopératives de pêcheurs et les communautés locales pour construire les centrales nucléaires. Il a détruit la source de subsistance de ces gens pour ces centrales, en affirmant que l’énergie nucléaire était sans danger. 

045.gif Aujourd’hui, le gouvernement et la société d’électricité de Tokyo, TEPCO, répètent à l’envi qu’un tremblement de terre d’une amplitude inhabituelle a frappé le nord du Japon. Pourtant, Hiroaki Koide, professeur associé en recherches sur le nucléaire à l’université de Kyoto a déclaré : "Puisque le Japon est un des pays où les tremblements de terre sont les plus fréquents, il ne devrait jamais y avoir tremblement de terre imprévu si le gouvernement soutient le nucléaire." Beaucoup de citoyens ordinaires verront bien qui est responsable de l’accident.

Hier, la TEPCO a commence à opérer des coupures programmées à Tokyo et d’autres municipalités, elles continueront jusqu’à la fin avril, avec comme explication que l’accident nucléaire a provoqué une pénurie d’électricité. Beaucoup de trains vont être mis hors service. Hier moins de la moitié des lignes roulaient normalement. 

 Les magasins et les supermarchés de la zone métropolitaine n’ont pas suffisamment de nourriture pour les consommateurs. Le lait, l’eau, le poisson, le pain, le riz se font rares. Certains rayonnages sont vides. Les problèmes de distribution sont une explication. Des voies rapides sont bloquées et les camions ne peuvent arriver.

  Les habitants de Tokyo ont pris l’habitude d’un certain confort. Nous pouvions facilement trouver n’importe quoi comme nourriture sans nous rendre compte des centaines de kilomètres parcourus. Nous ne nous souciions pas de qui l’avait produit et comment. Là, le tremblement de terre et la fusion au cœur des réacteurs nous rappellent combine la distribution est aléatoire et qu’il y a d’autres façons de vivre. 

 Comme la surproduction, la surconsommation et le gaspillage produisent des failles dans la planète, accompagnés qu’ils sont d’émissions de gaz à effet de serre et de destruction de la Terre Mère. Notre plus grande tâche aujourd’hui pourrait être de redéfinir une façon de vivre sans détruire l’environnement. 

 Quatre jours ont passé depuis la tragédie. Des informations alarmantes se suivent et se ressemblent. Nous n’avons pas encore de nouvelles de certains de nos proches dans des zones sinistrées. La contamination par radiation se répand. Il paraîtrait qu’elle atteint déjà Tokyo. Nous sommes enveloppés d’une angoisse invisible. 

 En solidarité, avec espoir et amour, 

 Yoko Akimoto

Secrétariat, ATTAC Japon

Repost 0
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 14:46

Un journal qui meurt, c'est un peu de liberté en plus ... Qu'est ce qu'on va être libre la semaine prochaine ... Le 28, c'tait la der des der de Siné Hebdo ... et là ... Terminus. Tout le monde descend. C’est l’heure du changement  : Le Plan B suspend sa parution.

Bien des groupes militants se sont fixé pour seul objectif de faire vivre leurs structures… Le Plan B s’en voudrait de marcher sur leurs barbiches.
Pendant que Le Plan B part aux champs, les grands médias traditionnels descendent au cercueil. Le Monde, Libération, Charlie Hebdo tutoient le dépôt de bilan  ; TF1 s’asphyxie  ; Lagardère quitte le navire du papier. Lecteurs et téléspectateurs fuient sur Internet et sur les chaînes câblées, emportant avec eux la manne publicitaire. Cette multiplication des canaux d’information et des informateurs a écrêté les centres de pouvoir éditoriaux. Hier, trois cathédrales faisaient carillonner la pensée dominante  ; mille bouches numériques la chuchotent aujourd’hui, mais avec la certitude de porter la voix du maquis. Assurément, Le Plan B n’a pas suivi ce tournant.


Y vont me manquer , ces cons ...

 

 

Repost 0
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 13:49
on est foutus !

V'là que l'administration préfectorale prépare la grande pandémie qui va tous nous faire mourir ...

V'là t'y pas qu'on apprend dans la montagne que le Préfet a réquisitionné le "fronton mur à gauche" municipal comme centre de vaccination de masse à Brive qui serait donc bien moins gaillarde que son nom ne le laisse penser .

« S'il m'est donné de m'exprimer au nom du pilotari Club Briviste, c'est pour crier notre colère d'avoir été mis devant le fait accompli par cette décision (...) . Nous avons véritablement l'impression, sans avertissement préalable autour d'une table à laquelle nous n'avons pas été invités, d'être mis à la porte d'une structure sportive, dont la pelote basque ne peut pas faire l'économie, c'est-à-dire le fronton mur à gauche municipal »

Mettre les nerfs d'un Pelotari en pelote, c'est pas raisonnable ...

D'ici qu'on apprenne que l'arrété préfectoral de réquisition des frigos de l'abattoir à fin de transformation en morgue provisoire et celui de réquisition des terrains de la plaine des jeux ouest à fin de transformation en cimetiére sont à la signature , on risque de voir remonter l'inquiétude des coujoux ... et qui sait, dans un élan de civisme sans précédent, les voir se ruer au fronton municipal, avenue Léo-Lagrange ... et pas pour découvrir les joies de la pelote ! 


V'là la grippe A
Les sales Mômes sur you tube
Leur page My Space

V’là la grippe A
(D’après Aristide Bruant "voilà le choléra")

Paraît qu’on attend la grippe A
La chose est positive
On n’sait pas quand elle arriv’ra
Mais on sait qu’elle arrive
 
Refrain (x2) :
V’là la grippe A, v’là la grippe A
V’là la grippe A qu’arrive
De l’une à l’autre rive
Tout le monde en crèvera
 
Les pharmaciens vont répétant
Elle vient la chose est sûre
Ach’tez nous du désinfectant
Du sulfate, du chlorure
 
Refrain
 
Les sacristains et les abbés
répètent des cantiques
Pour attirer les macchabés
Dans leurs sacrés boutiques
 
Refrain
 
On rassemble des capitaux
Pour fabriquer des bières
On vendra des cercueils en gros
A la porte des cimetières
 
Refrain
 
Tous les matins avant midi
Dans une im mense fosse
On apport’ra les refroidis
Qu’on enfil’ra par grosse
 
Refrain
 
L’bon dieu du haut du sacré coeur
Chante avec toute sa clique
Et les cagots reprennent en choeur
Crêve la république
 
Refrain


Non, juste pour leur chanter "V'là la grippe A" , parcequ'on dit "Brive la Gaillarde" pas "Brive la patraque" alors , leur grippe hache un nain hun ...


Repost 0

C'est Nous

  • : Le blog du passejaĩre
  • Le blog du passejaĩre
  • : Brive la Gaillarde vue par deux promeneurs de la france d'en bas ... de A comme aéroport à Z comme zozos ...
  • Contact

marre ! ya basta !

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la

Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.

Aurore-Martin
gaz-de-schiste-no-gazaran-1301864821-thumbnail.png

groupe 500px

Recherche

on les lit

garanti sans chiens de garde ni journalistes de compagnie
- Le Monde Diplomatique
- Politis
- Siné Hebdo
- Le Plan B
- CQFD
- Rézo

- Reflets

- Basta

- Fakir

- RageMag

Logiciels Libres

comme la presse, on aime les logiciels libres , garantis sans Marché dedans !

- PULLCO

- Ilico l'internet moins le marché
- APRIL
- AFUL
- FRAMASOFT
- UBUNTU
- Internet Actu