Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 12:14

on s'est fait enfumer ? enfumer ? non ! mais enculer bien profond ... on croyait avoir le bazaar, on a eu la niéme version de la cathédrale ...


Lundi, y a ma concierge qui me choppe dans l'escalier ... Moi, je descendais peinard ma poubelle, la poubelle des trucs à recycler recyclables bien triés et tout , vous savez , ces 2 kgs de spams qui encombrent nos boites aux lettres toutes les semaines , et qui fournissent des "emplois" ( comme dirait notre ministre au redressage des ouvriers et des plateformes d'appel ) à des hordes de pauvres hères bousillés par le capitalisme la vie que la filiale de "la poste" paie moins cher que des ouvriers de chez foxcon ... Chez moi c'est une pôv' bonne femme handicapée physique qui gave ma boite aux spams ( preuve que le capitalisme file à tous la même opportunité de se faire exploiter grave participer au redressement productif sans distinction de sexe ou de handicap ), en alternance avec un chomeur en fin de droits qui distribue avec ses mioches le mercredi, vrai que ça améliore grave le rendement , de faire corver ses chiards ...

Depuis quelques mois , je sentais que ma bignole tirait la tronche ... elle évitait de causer res publica, elle avait plus le gorgeon facile, elle prenait même plus plaisir à faire ses remarques de bignole à l'écolo végan du 3éme ... y avait comme un truc cassé ... mais comme chuis un garçon discret, ben j'attendais qu'elle me cause ...

abstinence.gif"Dis , petit , t'as pas le sentiment de t'être fait enculer ?" qu'elle me balance tout à trac . Bon c'est vrai que depuis plus d'un an, depuis le démarrage des diverses campagnes de "qui veut gagner la location de l'elysée" , j'avais le sentiment diffus d'un truc qui tournait pas rond ... " ouai, des fois je me dis qu'on s'est peut être fait enfumer " j'y répond, un peu surpris .
"nanan, petit, crois en ma longue expérience, on s'est fait enculer, à sec , et par un truc de grande taille !" bon, elle a toujours eu peu de gout pour l'auto-régulation langagiére censée protéger les minorités stygmatisées, ma bignole , le causer correct, elle connait pas ! " et moi j'aime pô qu'on m'encule sans m'avoir demandé poliment avant !" qu'elle rajoute . "Allez viens , on va s'en jeter un, j'ai dégoté un petit côte de bourg pas dégueu" . je vire rapido mon sac poubelle en plastoc bio recyclé dans le conteneur adéquat ( ben ouai, j'ai eu droit au stage de formation niveau master "je trie mes ordures avec Véolia(tm) la communauté d'agglo" et on file dans sa loge .

"un petit communard ? tu verras la créme de mure, ça t'exalte le côte de bourg" ... elle sort deux verres à moutarde, et commence la cérémonie du communard . Y a pas à dire, mais le rituel est moins soporifique que les japoniaiseries des buveurs de thé, et le résultat se laisse autrement boire .

totem.jpg"Tu sais petit, je me suis mise sur le bord du chemin assez rapidement l'an dernier, et puis j'ai regardé ... et j'ai pas aimé ce que j'ai vu ... on révait de se débarasser de la cathédrale pour avoir le bazaar , et putain, au fil des mois, j'ai vu se construire la chaire au milieu dessus du bazaar , j'ai entendu sonner les cloches, l'assemblée des croyants brandissait son missel ... et j'ai entendu les cantiques et les prêches  ... "
elle marque une pause , histoire de me laisser digérer le constat pas amiable aimable et de s'enfiler un gorgeon de communard, elle repose son verre, fait claquer sa langue et lâche "encore un que les bôches auront pas!" .
"En plus les prêches , plus je les entendais , plus j'avais l'impression de les connaitre depuis 50 piges ... et là, ces derniers temps, on voit se pointer les inquisiteurs défenseurs de la Vraie Foi , et ça me fout la trouille"  ...
"Putain, on y a cru, au début, au parti creuset , c'tait connement l'adaptation au domaine politique de ce que nous avions appris du coté du logiciel libre" elle marque une pause, le regard sombre ... "à part qu'on avait oublié que dans le domaine politique, y avait des enjeux d'ego de pouvoir, puisque le pouvoir lui même est l'enjeu ... finis ton verre !" je m'exécute, de bon coeur . Elle récidive le rituel pinardesque, et enchaine "assez vite, j'ai plus supporté le JE qui se repointait systématiquement dés que le débat s'emballait un peu, et je me disais que le naturel remontait en surface ... et depuis ça s'arrange pas "  .
"Mais tu sais , petit, le plus grave, c'est que ça date pas d'hier . Ça avait commencé à me titiller au congrés des rillettes bios, quand la majorité des congressistes avaient imposé le non cumul des mandats suite à un foirage des frêres précheurs ... Le leader maximo qui se paye le luxe de remonter à la tribune pour engueuler la foule des hérétiques, ça avait jeté un putain de froid ! Parceque les congressistes avaient dans l'ensemble largement passé l'age de se faire enguirlander par le surgé ! Mais on passe, on met ça sur le compte de la fatigue . Et on a continué, d'élections en élections ... On a même pu croire qu'on pouvait faire bouger les choses, participer à l'élaboration du programme , en mode collaboratif, le wiki, c'était une bonne idée ... comme outil ... mais vu l'absence de régle du jeu, de méthodologie de prise de décision, on s'est vite rendu compte que dans la pratique , on continuait à laisser une petite clique décider ... de tout ... Ils nous avaient filé l'impression du Bazaar, mais ils avaient juste repeint la cathédrale, son chanoine et ses vicaires !"
bab_biocarburant.jpgElle prend, son verre , marmonne "mort aux cons" et le vide , cul sec ! Elle se lêve, file dans sa cuisine, et revient avec un pot de paté "paté maison au genièvre, tu vas voir, l'est pas dégueu, c'est mon dernier pot" . On se tartine le paté ( elle se vante pas, il est parfait , encore un truc que l'eco-évangéliste bouffeur de tofu du 3éme connaitra pas , mais les éco-évangélistes, de toute façon ça voue une haine sans limite au plaisir ) . "On se refait un communard ?" Je sais , picoler c'est mal, ça fait de la peine à monsieur Evin ( encore un socialiste qu'a fini porte-flingue du sarkhozisme ) mais l'ivresse manifeste dans la cage d'escalier est pas encore un délit , donc je les emmerde !
"tu sais, petit, l'histoire a montré, au fil du siécle passé, que les organisations non-démocratiques, quand elles atteignaient le pouvoir, elles produisaient pas de la démocratie !  Et au fil des mois, le  loup est sorti du bois ... regarde, cet an-ci ... quand JE dirigerai ce pays, qu'il asséne l'aut' , en boucle sur tous les plateaux ... quand il nous disait , y a un peu plus d'un an "je me fais élire, je convoque une constituante, pis je pars aff15.gifcultiver mes gardenias" ... il est bien un héritier spirituel du Mitterrand qui aprés avoir voué aux gémonies le Véme république s'est glissé dans l'uniforme de Mongénéral et a plus voulu le quitter ... Et le parti creuset, coté fonctionnement, il s'est peu à peu révélé n'être qu'une pâle copie de ce parti socialisse que pas mal des fondateurs avaient quitté , en pire, à la limite . Si le P(s) c'tait une fédération de clubs de groupies, le parti creuset, c'est devenu au fil du temps LE club de groupies du leader maximo  ... en plus discipliné, comme IL aime à le rappeler "
Punaise, je sens monter une diffuse nausée, comme une incapacité à digérer les communards, le paté maison, et le constat au grand jour de ce que je ne voulais pas voir depuis pas mal de mois ... En même temps me remontaient en mêmoire la foule de ces braves gens, torches en main, préts à allumer le bucher ... "groupies , tu dis ? ils me font bien plus peur que les midinettes qui mouillent la culotte en visitant le musée Abba !" . De la discipline à l'hystérie collective, le pas est si vite franchi...
Putain, quel triste constat ...

 

Sommeil

voilà, c'est définitivement plié , il reste le front de gauche ... ?

Repost 0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 15:11

L'aut' soir, aprés l'annonce des résultats du premier tour des z'élections, on dicutait , avec nos camarades de Corrèze terre de gauche, de la montée du "marinisme", et pas que dans les urnes .  

J'avais , en son temps, ailleurs , y a prés de 3 ans et demi , tiré un constat qui se confirme ...

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------

La (f)rance a peur ... Putain, chais pas si elle a raison, mais nous hier soir , on a eu les jetons, grave ... je t'explique ... Réunion de locataires , dans notre petite cité HLM de sous préfecture provinciale ... Déjà, on se pointe à la bourre , pasque on est toujours à la bourre, comme tous les sales cons qu'aiment pô not'bon président, comme tous les sales gauchistes droitdelhomistes qui respectent rien ...


68Bon, on s'installe au fond de la salle , une vingtaine de personnes, que des vioques 65-75 balais hormis 2 "bonnes femmes" et un "mec à toutous à mémère" avec ses deux serpillières à harnais rose ... Bon, ça causait grave, et de quoi ? Ben ça causait de délinquance ... Bon on se regarde avec ma coblogueuse "putain, t'avais mal lu, c'est pas une réunion de locataires, c'est une réunion du conseil communal de prévention de la délinquance, connard" qu'elle me dit furax ... Je ressors vérifier , nan, c'est bien réunion organisée par la CNL pour faire le point des problèmes rencontrés par les locataires de l'office HLM de not'bonne sous-préfecture ... On continue à se regarder, et on apprend qu'on envoie des lettres à la kommandantur dépose des mains courantes pasque la voisine du dessus fait du bruit en marchant, pasque les mioches font du vélo devant les immeubles, pasque le labrador du mec du 5ème renifle le cul du lèche-moule de la mamie du rez de chaussée, et que tout ça génère un sentiment de peur qui pousse les "bons français" à mettre des cadenas à leurs fenêtres ... et on sent qu'ils vont revoter pour le borgne breton aux prochaines municipales, toutes ces putatives victimes d'une encore plus putative insécurité ... Même que ces salopes de larbines qui bossent pour les négriers d'Eaunet', en 10 minutes chrono pour un immeuble de 4 étages, et sans produits d'entretien , "elles sont même pas foutues de cirer les sols" ... Même que "ici c'est résidentiel, et que ça va finir comme une cité" ... 122.gifAlors , on tente de recadrer , en expliquant que si l'office voulait s'en donner la peine, un peu d'exigence sur la qualité et donc les moyens, des prestations extérieures, on en serait pas là, que vivre ensemble, ça demande d'apprendre à se parler, sans avoir peur de l'autre ... et à chaque fois , retour au " putain que chuis victime, regardez moi, plaignez moi, écoutez moi, pis surtout, regardez bien les ignobles que je vous désigne, c'est eux, le mec du 5éme et son labrador, la femme qui marche dans son appart, mes bourreaux" ... Y a eva_bien qu'arrêtait pas de me tanner mode "allez, on se casse" ... Vrai qu'on se sentait de plus en plus seuls face au torrent de haine des petits blancs déclassés qu'avaient de cesse que de trouver, désigner, dénoncer, plus déclassés qu'eux ( y z'ont du mal à désigner des "moins blancs" , manque de pôt , y en a pas ... c'est ça l'effet magique sous-préfecture de la france profonde ) . Je me sors 2 minutes fumer une clope, à coté du cendrier prévu pour, histoire de pas me faire accuser de salir leur sol résidentiel ... Et je vois rappliquer une eva_bien furax qui me dit, allez, on se casse, pasque le "à force de mettre n'importe qui dans notre résidence, ils vont la transformer en cité" approuvé par l'auditoire, moi je peux plus , je vais m'en tuer une ou deux à coups de chaise ... C'était organisé par "désir d'avenir" ou le Fhaine ? On est sur que c'était pas organisé par l'UMP pasque not bon maire qu'est sarkozyste bon teint, il en a pris pour son grade avec son incapacité à résoudre le problème de la salope qui marche dans son appart ... ( ben oui, dans la france d'après, on écrit à son maire pasque une nana vit dans son appart , qu'elle est vraisemblablement plus jeune et plus mignonne, et donc, forcément salope ... ) .


"On" causera pas des problèmes de bâtiment, d'isolation, de chauffage, d'entretien, de charges, non, ceux là, ils permettent pas de déverser sa haine de "victime", sa haine de soi transformée en haine de l'autre ... Tout simplement parce que nous n'étions que 2, à oser ouvrir notre gueule, et que canaliser ce genre de réunion , à 2, sans complicité dans la salle, y a que les coups de pieds au cul ... Et vu la capacité des "bonnes gens à appeler la BAC pour un jet de papier de carambar en dehors des emplacements prévus ... Alors on part, en disant pourquoi, et miracle, une petite dame qui disait rien ne profite pour se tirer , elle aussi avait envie de vomir ... Mais on a bien senti qu'il fallait qu'on numérote nos abattis , nous les empêcheurs de fantasmer vivre sa victimitude en paix derrière ses portes blindées, ses fenêtres cadenassées, cette victimitude entretenue par les regards à la fenêtre de la boite à vomi ... cette victimitude entretenue par la désertion du Politique , aussi ... pasque , y à 20 ans, y aurait eu 4 ou 5 militants du PC et du PS qui t'auraient recadré fissa les connards ... Mais là, je me demande si dans le tas de victimes, y avait pas des électeurs à Ségolène ou Marie George ...

Pasque, faut quand même te dire ... l'est pas si blème notre cité hlm ... la dame , plus toute jeune, qui tient le bar-tabac-pmu-loto, elle a pas de berger bôche, elle sort pas de son troquet le soir avec la recette dans une pogne, l'AK47 en mode tir automatique dans l'autre , et elle s'est jamais faite égorger ...  les "délinquants" ont jamais défoncé la devanture de la supérette à la poussette bélier pour faire la razzia sur les malabars ... même que quand les "délinquants" jouent au foot un peu bruyamment dans le hall , si on leur dit gentiment et fermement, ben ils vont jouer ailleurs ... Même qu'il parait que les communs de la "cité" sont moins salopés par les "délinquants" que  ceux des "résidences résidentielles" par les enfants des "gens bien" ... Mais la (f)rance à peur ... en attendant, nous on sait pas si on a peur de ces cons ou si on est juste en colère ... je pense que c'est la colère qui prédomine, on a jamais fermé a clef la porte d'entrée de l'appart ... alors la peur ...


Publié ailleurs le Samedi 27 octobre 2007

---------------------------------------------------------------------------------------------

Va falloir qu'on s'interroge , sérieusement, sur la méthode pour éviter que cette lente maturation de la pourriture brune sur le champs de la misére intellectuelle, affective, sociale et économique , on la laisse proliférer et tout pourrir ... Et je pense que ça se fera pas en caressant les aigris dans le sens du poil ... 

 

http://sd-2.archive-host.com/membres/images/26955377967319747/stop.gif

Repost 0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 10:10

afficheCG3-coul.gif

"Le troisième contre-Grenelle du 2 avril haussera encore le ton, puisque nous avons maintenant assez de recul pour être certains que nous allons vraiment dans le mur."

 

Paul Ariès - 8 mars 2011

 

Un troisième contre-Grenelle est organisé le 2 avril 2011 à Vaulx-en-Velin (69) sur le thème de « décroissance ou barbarie ». Le choix de la ville la plus pauvre du département est un enjeu politique : parler d’écologie et de décroissance aux plus pauvres car ce seront aussi les premières victimes de l’effondrement environnemental, mais aussi parce que c’est auprès des plus pauvres que peuvent émerger des formes de résistance, et mieux encore la construction d’un autre monde comme l’attestent ces lieux de vie que sont les communautés Emmaus en France, le mouvement du « buen vivir » en Equateur.

 

Le choix de ce thème s’inscrit aussi dans un contexte doublement singulier. D’un côté, les bonnes âmes vont ânonant que croissance et décroissance ne seraient pas antagonistes…Faisons décroître ce qui est mauvais et laissons croître ce qui est bon… Les Objecteurs de croissance ont l’esprit têtu : oui, la décroissance doit être équitable et sélective, mais nous devons avoir le courage politique d’ajouter que cette décroissance équitable et sélective doit se faire pour les riches dans un contexte global de décroissance. Ce n’est pas affaire de credo mais de réalisme et de joie de vivre.

 

D’un autre côté, le système a choisi l’adaptation aux conséquences de l’effondrement environnemental, plutôt que de tout faire pour combattre le réchauffement lui-même. C’est pourquoi nous n’avons de cesse de dénoncer la Ministresse NKM, grande prêtresse de cette mutation en France et sa caution scientifique l’irradiant Jean Jouzel…

 

touche4.gifLe pouvoir entend faire de l’année 2011 celle de l’adoption du Plan national d’adaptation aux conséquences du réchauffement, véritable appel d’air à la technoscience. Il est assez cocasse de constater que ce type d’appels (celui de NKM comme celui de Valérie Pécresse ) « pour que la nation se rassemble derrière les scientifiques » soit justifié par les défis que sont « le vieillissement de la population, le réchauffement climatique, les menaces sur la biodiversité ou les risques de grandes pollutions »…soit un ensemble de faits qui sont tous la conséquence de l’activité des scientifiques (voir Jacques Testart, Agnes Sinaï, Catherine Bourgain, Labo planète).

 

Le premier Contre-Grenelle organisé en Octobre 2007 alors que tout le monde applaudissait à l’initiative Tsarkozyste… avait montré que cette OPA inamicale de la droite et des milieux d’affaires sur l’écologie était une mascarade destinée à préparer le terrain au passage à un capitalisme vert (terme inauguré à cette occasion) dévastateur.

 

Les faits nous ont donné raison… le Grenelle n’a satisfait que les productivistes. Le deuxième contre-Grenelle organisé en 2009 était un appel lancé à la mouvance « écolo » alors que nous voyions les premiers signes du basculement vers une écologie libérale. Son slogan : « il faut sauver l’écologie politique », était une mise en garde prémonitoire contre l’écologie libérale symbolisée notamment par les frères Cohn-Bendit. Les faits nous ont aussi donné raison.

 

La métamorphose des Verts est bien une mutation politique : pas plus que le banquier du FMI ne peut être un symbole de la gauche, « l’hélicologiste » salarié de TF1 et ami de Chirac ne peut être un symbole de l’antiproductivisme.

 

Le troisième contre-Grenelle du 2 avril prochain haussera encore le ton puisque nous avons maintenant assez de recul pour être certains que nous allons vraiment dans le mur. Nous avons longtemps utilisé une formule pour dire que nous étions déjà dans ce mur, mais que ce mur était mou c’est-à-dire que nous ne percevions pas toute la gravité de la situation et qu’en outre certains aspects de cet effondrement étaient inattendus…

 

Cette barbarie qui vient a maintenant un visage ou plus exactement plusieurs visages. Cette hydre est d’autant plus redoutable qu’elle dévore à la fois la Terre et l’humain. Osons le dire : la question n’est plus seulement de savoir quelle Terre nous léguerons à nos enfants, mais aussi quels enfants nous laisserons sur cette planète ravagée.

 

Il n’y a pas en effet un effondrement unique (énergétique ou environnemental), mais une pluralité d’effondrements (social, culturel, psychique, politique, etc) qui instaure un véritable chaos… dont on peut penser qu’il est d’ores et déjà souhaité par certains. Nous sommes véritablement sur le point de dépasser une série de seuils irréversibles en matière environnementale, sociale, politique, culturelle, psychique…

 

Trois exemples : l’effondrement culturel est remarquable à la fois dans la généralisation d’une « basse culture » produit des systèmes éducatifs et de la TV-écrans-Lobotomisation. L’effondrement psychique est le fait d’enfants auxquels ce monde n’offre plus la possibilité de se structurer, de grandir compte tenu de sa vitesse, de la place de la marchandise, de la machine technoscientiste, de la casse des institutions et du symbolique, sans que d’autres institutions et symboles ne semblent encore émerger. L’effondrement est aussi politique avec la crise de la démocratie dont témoignent la montée de l’abstentionnisme, et pire encore de l’indifférence mais aussi l’inanité des projets politiques et leur décalage total par rapport à l’urgence de la situation. Hervé Kempf a raison comme tant d’autres de dénoncer le péril oligarchique à droite mais aussi dans une certaine écologie, celle qui a justement aujourd’hui le vent en poupe, celle de Nicolas Hulot et de Dominique Bourg notamment.

 

ecotartuffe-propagande-riches-ecologie-arthus-bertrand-homePersonne ne peut plus aujourd’hui sérieusement nier l’ampleur de la crise systémique. L’humanité va connaître le plus important changement global de toute son histoire et ceci en quelques décennies. Le choix de la stratégie du chaos est ouvertement assumé par les puissances de l’argent. Elles y voient la condition pour imposer l’adaptation de la terre et de l’humanité elle-même aux besoins du productivisme et aux nécessités du capitalisme triomphant. Le capitalisme vert veut adapter la planète aux besoins du productivisme avec notamment la géo-ingéniérie. Le capitalisme vert veut aussi adapter l’humanité aux besoins du productivisme.

 

Première façon d’adapter l’humanité aux plaies du système : habituer les gens à croire que le problème serait démographique, que nous n’avons donc pas à avoir de fausse pudeur à sacrifier l’Afrique avec nos agrocarburants, avec nos activités trop gourmandes en eau, avec nos émissions de CO2.

 

Deuxième façon d’adapter l’humanité aux fantasmes du système productiviste : la biométrie, la radio-identification (RFID), le diagnostic préimplantatoire (DPI), l’Assistance médicale à la procréation.

 

Troisième façon : le transhumanisme qui fait des adeptes à droite (Alain Madelin) comme à gauche (Jacques Attali) avec le passage de l’homo-sapiens au « robot sapiens » (le cyborg avec ses prothèses intelligentes ou pas), au « soma sapiens » ou « homme pharmaceutique », grand consommateur de médicaments et de substances d’amplification cognitive... afin d’agir sur la composition biochimique du cerveau et de créer sensations et croyances à volonté.

 

Face à ces délires mais aussi à ces possibilités, nous disons de façon solennelle : « Pas touche à la Planète ! » « Pas touche à l’humanité ! » Sachez que face à vos visées meurtrières, nous combattrons pour défendre une « Terre-pour-l’humanité ». Oui, Gaia (1) peut se passer de nous, mais Gaia sans nous ne nous intéresse pas. Oui, le système pourrait sans doute faire vivre quelques centaines de millions de surhommes dans un univers déprécié, mais notre rêve n’est pas celui de Mad Max. Nous assumons notre humanité comme nous assumons la fragilité de la Terre.

publié sur l'excellent parfois souvent reporterre 

(1) la déesse mère Gaïa, « la Terre comme un être vivant » 

 

Le contre grenelle 3 c'est ici :

cge.gif

Repost 0
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 00:56

Pfff .... je reviens , et je retrouve chez les zunes zé les zautres l'éternel sujet de réflexion "travail-consommation-décroissance-écologie" ... Et c'est là qu'on se prend un de ces pitaing de coup de vioque ...

242-copie-1.jpgUn tit chouia d'introspection limite nombriliste après, tu te rends compte que t'as connu des temps dont "on" pense qu'ils doivent se situer limite miocène ...

Imagine ... juste un moment, mais pas trop longtemps sinon, gaffe à prévoir le stock d'antidépresseur :

    * 3ème étage sans ascenseur ...

    * chauffage et cuisine : cuisinière à charbon ... ( c'est bien le charbon tu en as autant à descendre sous forme de cendres que ce que tu as monté sous forme de boulets ... te dis pas le boulet version dalton ... )

    * lessive : lessiveuse modèle zinc posée sur la dite cuisinière ...

    * salle de bain : baignoire zinc remplie au broc d'eau chauffée sur la sus-dite cuisinière, posée en tant que de besoin au mitan de la cuisine ...

    * frigo : glacière bois et zinc alimentée en froid ( au quotidien d'avril à octobre, tous les 2 jours le reste de l'année ) de pains de glace à aller chercher à l'usine et à monter sur les 3 étages ...

Bon, y avait l'eau courante, mais pas tout le temps quand même : de la fin du printemps aux premiers déluges d'automne, Montpellier était une ville sans eau de 21h à 6h du mat, juste histoire de laisser le temps aux réservoirs de se remplir ... autant dire qu'y avait intéret à avoir fait un peu de réserves pour boire, pasque la seule flotte en bouteille qu'on trouvait, c'était de l'eau minérale qu'on achetait que pour les malades ...

C'était y a même pas un demi-siècle ... et même pas chez des "pauvres" ... même pas au fin fond de l'asie du sud-est ou du sous-continent africain ... non, juste "chez nous" ...

ecotartuffe-propagande-riches-ecologie-arthus-bertrand-homePerso, on a pas envie de retourner au lavoir, de se coltiner des seaux de charbon, de ressortir la lampe à pétrole , ou pire d'aller piquer des cierges dans l'une des dernières églises pas fermées de notre patelin ... , pasque on a vu, gamins, ce qu'était l'aliénation de ces corvées ménagères, de cette vie pas folichonne aisée... On a toujours pas réussi à passer notre agrég de recyclage écolo-bobo (à la tronche) ...Mais on râle toujours d'avoir à changer la bagnole quand le cendrier est plein ... Vous croyez qu'on est trop vieux ???

Remarquez, ce serait pas étonnant pour des vioques qu'ont presque connu le miocène ... qu'ont toujours pas compris que vivre et travailler, être et avoir, sont synonymes ... ... Miocéne ??? fossiles !!!... Dire à quel point, on a même pas un machinphone ...

Repost 0
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 10:26

Sans-titre-copie-2.jpg

censure , copie privée , drm , pedopornographie , DAVDSI , pedo-nazi , zone de non droit , filtrage , autorité indépendante , régulation , HADOPI , LOPPSI , 3615 INTERNET 

Repost 0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 11:13

cantinescolaire-copie-1.jpg

Je vous en ai déjà causé , petite piqure de rappel :

 

A la rentrée 2011, les cantines de certains établissements scolaires, dont Arsonval et Cabanis seront équipées d’un lecteur de reconnaissance du contour de main (RCM). Pour aller manger, les élèves, professeurs et personnels devront mettre leur main dans une machine et taper un code. La machine reconnaît le contour de la paume, vérifie que la cantine a bien été payée et donne (ou non) l’accès au site.

Des arguments en trompe-l'œil
Selon le fabricant et la direction de d'Arsonval et de Cabanis, la biométrie ne présente que des avantages : gain de temps, plus de cartes perdues, investissement modeste. Pourtant :
le passage au self est moins rapide qu'avec une carte ; le coût du matériel ne doit pas faire oublier celui de la maintenance ; l'argument de la perte des cartes ne tient pas non plus, puisque la gestion par l'enfant de ses affaires personnelles fait partie du travail éducatif...

kapisprison.gifUne technologie controversée
Au niveau national des syndicats d'enseignants comme la FSU et SUD éducation, la FCPE (parents d'élèves), le Syndicat de la Magistrature et la Ligue des Droits de l’Homme ont pris position contre l’usage de la biométrie en milieu scolaire.

Une société de surveillance
La biométrie n’arrive pas seule. Elle se couple avec d’autres technologies (vidéo-surveillance, fichage ADN, nouvelle carte d’identité électronique...) qui donnent à ceux qui les maîtrisent un pouvoir de plus en plus important sur nos vies.

yourbody.jpgRefuser la biométrie
A Lédignan (30), à Clermont l'Hérault (34), la mobilisation des personnels et des parents d'élèves a permis de mettre un coup d'arrêt à l'utilisation de bornes biométriques. C'est possible aussi en Corrèze ! Nous estimons que d’importantes questions éthiques et politiques sont en jeu.
Selon la CNIL, chaque parent doit être informé de la mise en place de ce système et être en mesure de l'accepter ou le refuser. En cas de refus, l'ancien système prévaudra.

CONTRE LA BIOMETRIE,
SOUTENEZ L'ACTION DU COLLECTIF

Contact : Dépassons les bornes19, collectif corrézien contre la biométrie (FCPE 19, LDH 19, SUD EDUCATION LIMOUSIN …)
Adresse : FCPE – 2 ter avenue Mozart – 19100 Brive   05 55 23 64 14
Mél : depassonslesbornes19(at)gmail(point)com

Jeudi 3 février 2011 – 20 h 30 – Centre culturel de Brive
Film documentaire « Le temps des biomaîtres » {Arte}
suivi d'un débat  - entrée libre et gratuite

Repost 0
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 10:30

 

L'Assemblée adopte le texte Loppsi 2 sur la sécurité intérieure ...

ka22

 

Ou

closem10.jpg

 

Enfin tranquilles :

propaganda.jpg

Repost 0
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 10:37

pireL'aut'jour, juste avant le départ au congrés des rillettes dont je vous ai balancé les discours de cloture hier, une copine avait tiré le signal d'alarme sur l'adoption par le conseil d'Administration du Lycée d'Arsonval d'un procédé de controle biométrique pour l'accés à la cantoche ...En creusant , et pas trop, ce qui , à l'origine pouvait passer pour la position d'un Proviseur tenté par le gadgetisme technologique s'avére une décision politique prise par la majorité régionale ... Oui, la Région Limousin envisage de promouvoir le contrôle biométrique dans les établissements d'enseignement dont il a la charge ... De quoi on cause ? dans quelques mois, les gamins scolarisés dans les lycées de la région auront la grande joie de plus passer une carte magnétique dans un lecteur pour voir s'ouvrir l'accés à la cantine, mais poseront la paume de la main et taperont un code pour le même résultat ... Anondin, me direz vous ! Et si "pratique" , si "moderne", si "fashion" ... Un de ces gadgets comme les adorent les gamins ...

 

Pas besoin de biométrie dans les lycées !

La région Limousin veut s'engager à financer des dispositifs de biométrie pour les selfs des lycées et lycées professionnels du Limousin qui en feraient la demande, comme atteste le dossier présenté devant la commission Education début novembre. Dès le mois d'octobre, informés de ce projet, les élus Limousin Terre de Gauche ont attiré l'attention du président de Région sur le gaspillage d'argent public de ce dispositif et, plus encore, sur le modèle de société policée que cela construit.

 


Voici le contenu de ce courrier :

 

"Monsieur le Président,

Nous avons été informés par des représentants syndicaux d'un projet de la région visant à instaurer des dispositifs biométriques supplémentaires afin d'automatiser l'accès aux cantines des lycées. L'information nous a été confirmée par les services lors de la réunion de la 5ème commission qui s'est tenue le 11 octobre 2010.

Bien que ces solutions se veuillent un moyen de pallier les inconvénients du système d'accès par carte (pertes, vols de cartes), nous considérons qu’elles sont disproportionnées par rapport à ce qu’elles sont censées résoudre.

En effet, l'identification par la biométrie suppose que l'usager livre une information très individuelle, la plus individuelle de toutes, pour s'identifier en temps réel. Une telle précision d'information est-elle requise pour permettre le passage des élèves à la cantine ? Les pertes de cartes (que les élèves peuvent remplacer à leurs frais) justifient-elles qu'on ait recours à un tel moyen ?


La disproportion entre le problème et la solution envisagée montre que le véritable débat ne se situe pas sous l'angle de la praticité d'un dispositif, même techniquement moderne, par rapport à un autre. L’enjeu se situe sur le terrain des valeurs. Or, la mise en place de la biométrie s'intègre dans une logique toujours plus poussée de surveillance des individus qui mène à la construction d'une société de plus en plus coercitive portant attente aux  droits et à  l'intimité des individus.

Mettre en place ce dispositif dans les établissements scolaires, c'est faire accepter par nos jeunes une surveillance exagérée et les habituer à être soumis à un système de surveillance généralisée, contraire à la volonté émancipatrice de l'école républicaine. L'efficacité du système est bien ici le problème. Avons-nous réellement besoin d'identifier si parfaitement les individus, de contrôler à ce point leurs déplacements et leurs actes ? En réalité cette volonté de contrôle est pour nous inacceptable.



En conséquence, nous vous demandons de reconsidérer ce projet et de ne pas donner suite à la demande qui vous a été faite de le mettre en place.

Dans l’attente, veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations respectueuses. Les élus Limousin Terre de Gauche.

 

 

kapisprison.gifBon, j'aurais pas dit mieux ... enfin, si, j'aurais juste rajouté que passer de la dénonciation du concept de Bahut-Usine ou Bahut-Caserne , tel qu'on l'a vécu dans les années 70 à l'acceptation du concept de bahut-prison, avec les dispositifs de contrôle qui vont bien parcequ'ils sont si modernes , ça aurait tendance à me faire douter de l'humanité ...

 

Toutes ces technologies, si gaillardement vendues par les marchands de sécurité, elles ont été développées pour assurer l'optimisation du contrôle dans les établissements pénitentiaires ... Mais , ma bonne dame, faut amortir les investissements, trouver de nouveaux marchés ... et pour ça , comme l'écrivait le GIXEL ( groupement professionnel des industries de composants  et de systèmes électroniques ) :

 

parce que "la sécurité est très souvent vécue dans nos sociétés démocratiques comme une atteinte aux libertés individuelles, il faut donc faire accepter par la population les technologies utilisées et parmi celles-ci la biométrie, la vidéosurveillance et les contrôles.
Plusieurs méthodes devront être développées par les pouvoirs publics et les industriels pour faire accepter la biométrie. Elles devront être accompagnées d’un effort de convivialité par une reconnaissance de la personne et par l’apport de fonctionnalités attrayantes :
- Éducation dès l’école maternelle, les enfants utilisent cette technologie pour rentrer dans l’école, en sortir, déjeuner à la cantine, et les parents ou leurs représentants s’identifieront pour aller chercher les enfants.
- Introduction dans des biens de consommation, de confort ou des jeux : téléphone portable, ordinateur, voiture, domotique, jeux vidéo
- Développer les services « cardless » à la banque, au supermarché, dans les transports, pour l’accès Internet, ...
La même approche ne peut pas être prise pour faire accepter les technologies de surveillance et de contrôle, il faudra probablement recourir à la persuasion et à la réglementation en démontrant l’apport de ces technologies à la sérénité des populations et en minimisant la gène occasionnée. Là encore, l’électronique et l’informatique peuvent contribuer largement à cette tâche".

 

yourbody.jpgBon, vous me direz, c'est celui qu'a des choses à cacher/se reprocher qui crie le plus fort contre tout ce qui vise à protéger la sécurité de ses concitoyens ... C'est ça les droitsdelhommistes ... Au secours, ils sont devenus fous ! Un matin, on va se réveiller dans un monde ou chacun devra, à tout moment prouver son innocence ... On me glisse à l'oreillette que c'est en bonne voie, du contrôle "social" des chômeurs à la Loi Hadopi (tre) , au DPI et autres caméras de surveillances ... 

A moins qu'ils aient réussi entre temps à faire accepter l'idée de l'implantation d'une puce RFID dés la sortie de la maternité . Ils cherchent déjà , surement , des techniques d'implantation rendant impossible le retrait ... greffées dans la moëlle épiniére ? dans le cerveau ? ...

 

Petit cadeau pour en apprendre plus :

 

 

 

 

 


Repost 0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 00:37

Tain, la gueule de la france ... un chef d'entreprise, un conseiller en communication, une psychanaliste, un télémarketteur ( c'est pô moi qui le dit, c'est les sous titres, j'ai cherché dans l' ATLIF , chuis qu'un plouc de basse corréze, j'ai du mal avec les nouveaux métiers de la modernitude libérale ... et j'ai juste trouvé un truc approchant ... c'est "télémanipulateur" , chuis pas allé plus loin, ça doit être une sorte d'enculé sarkozyste du MEDEF ...  ) , et une mêre au foyer des quartiers à 10 000 euros le mêtre carré ... Chais pas , mais on doit pas vivre dans la même France que Guillaume Durand, la petite mêre Chabot , et la bande à Pujadas ...

 

Ma france à moi, c'est des gus et des gonzesses qui taffent, jeunes ou vieux, avec des taffs de merde , des salaires de merde , des bagnoles pourries, des apparts limite , pis des qui taffent pas, et qui galérent pour remplir le frigo, payer les bouquins csolaires de leurs nains, la cantoche, les factures, et s'il en reste un peu le loyer ... Bon, y a bien ma concierge, qui, entre le rouquemoute et le cognac, parfois, le soir à des accents lacaniens, mais la blouse sixties, ça le fait pas sur les plateaux de téloche .... puis elle lit Acrimed ...

 

Tout ça pour dire que , camarade Président Jean Luc , si tu te défends de vouloir couper des têtes, moi ce soir , j'ai eu envie de distribuer des mandales ... pas forcément sur Ferry , qu'est un mec de droite aussi respectable qu'ils peuvent (rarement) l'être, mais sur la rédaction de l'émission du service public qu'a une vision de la france qui foutrait en rogne n'importe quel statisticien de l'Insee , contre quelques d'jeunzélimitéz chroniqueurs qu'ont jamais connu le bonheur de la premiére bagnole , fut elle une dyane , et j'en passe ...

 

reporter-2.gif

 

Enfin, bref ... c'tait Jean Luc Mélenchon et Luc Ferry ( tous deux pas trop revisités par le PPA ) face à la france à Nicolas et Guillaume ... c'tait sur la télé officielle ... et ça valait pas de se pieuter à pas d'heures ...

 

Comme dit ma concierge " ceux qu'on montre pas existent pas, les prolos , ils les ont dissous dans la boite à con depuis 20 berges , y sont fortiches ces ordures, même le méluche , quand il en cause, des prolos, on finit par se demander si ils étaient pô contemporains de cromignon  !  "  ... excusez là, la pauvre, elle picole ...

Repost 0
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 11:09

J'avais en son temps causé, ailleurs, un peu et mal , de ce chantier .

Aujourd'hui, y a du journalisme dans la Montagne ...
Vous me connaissez, chuis pas du genre à faire des compliments à tout bout de champ aux échotiers de la PQ(r) ... mais là, ben , chapeau bas , m'ssieur Eric Portes .
Je me suis enfilé les 24 pages du rapport définitif( trés compréhensible , avec 2 neurones connectés ... ) de la cour régionale des comptes relatif à la gestion du CCAS en ce qui concerne le dossier de la construction de l'EHPAD de Rivet ...
Y a, dans le rapport quelques trucs qui m'ont chagriné , et que Eric Portes ne soulignes pas ...

L’ancienne vice-présidente du CCAS souligne aussi que : "le choix du site de Rivet participait également à un choix de développement harmonieux de la cité. En effet, à la fin des années 90, ce quartier connaissait des problèmes de mixité sociale et d’essor économique. L’implantation de cet EHPAD avait aussi pour but d’apporter une nouvelle population et un potentiel de nouveaux clients pour les commerces de proximité et ainsi, redonner une nouvelle dynamique économique et sociale à ce quartier. De manière connexe, il faut souligner que les quartiers de Bel Air ou de Nauvert ne rencontraient pas les mêmes difficultés en terme de mixité sociale et que, par conséquent, la construction d'un EHPAD sur ces sites n'aurait pas apporté les mêmes effets en terme de renforcement du tissu urbain".

ephad.jpgLes habitants du quartier de Rivet peuvent apprécier , au quotidien , "une nouvelle population et un potentiel de nouveaux clients pour les commerces de proximité et ainsi, redonner une nouvelle dynamique économique et sociale à ce quartier" et "renforcement du tissu urbain" ... Le pire dans tout ça, c'est que cette caste de singes savants croit à ses balivernes !

Mais ce qui m'interroge le plus, c'est "que : "le choix du terrain ( NDLR : qui comme le souligne le rapport et l'article à généré un surcout de construction pharaonique ) n’a jamais été contesté par les élus du conseil d’administration du CCAS qui ont voté cette décision à l’unanimité le 15 septembre 2004" et que "sur l'ensemble de la procédure de sélection de la maîtrise d'œuvre, toutes les délibérations du conseil d'administration ont été prises à l'unanimité, ce qui témoignait à ce moment précis d'une unanimité politique (élus de la majorité municipale comme de l’opposition) et technique sur le choix du concepteur comme sur le projet retenu".

tetes-a-claques-timeo-danaos.pngBon, je vais pas vous causer de la majorité municipale de cette époque , de Bernard Murat et de son équipe, on leur causera du pays au moment des cantonales ... Non, ce qui m'interroge , c'est cette patate chaude dont a hérité l'actuelle majorité municipale , par manque de clairvoyance politique , par volonté de résoudre, à n'importe quel prix , le probléme de l'accueil des personnes agées dépendantes ...

Je peux concevoir tous les compromis de gestion que l'on veut ... s'il s'agit de "bonne gestion de pêre de famille" ... On peut difficilement dire que la gestion du dossier EHPAD de Rivet par la municipalité Murat et consort/UMP et le CCAS ait été une gestion de "pêre de famille" ... Et malheureusement , il va y avoir une addition (financiére) à payer par les contribuables , et une addition politique qui risque d'être elle aussi "douloureuse" pour pas mal de monde ...

Rendez vous pour l'explication de texte du rapport de la cour régionale des comptes , lors du conseil municipal du 30 septembre ...

 

groupe 500px

Repost 0

C'est Nous

  • : Le blog du passejaĩre
  • Le blog du passejaĩre
  • : Brive la Gaillarde vue par deux promeneurs de la france d'en bas ... de A comme aéroport à Z comme zozos ...
  • Contact

marre ! ya basta !

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la

Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.

Aurore-Martin
gaz-de-schiste-no-gazaran-1301864821-thumbnail.png

groupe 500px

Recherche

on les lit

garanti sans chiens de garde ni journalistes de compagnie
- Le Monde Diplomatique
- Politis
- Siné Hebdo
- Le Plan B
- CQFD
- Rézo

- Reflets

- Basta

- Fakir

- RageMag

Logiciels Libres

comme la presse, on aime les logiciels libres , garantis sans Marché dedans !

- PULLCO

- Ilico l'internet moins le marché
- APRIL
- AFUL
- FRAMASOFT
- UBUNTU
- Internet Actu