Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 12:59

Sarkozy gdf
envoyé par petitnico2007.

- « Dans la foulée de ce qu’a dit le Premier ministre, je redis qu’EDF et GDF ne seront pas privatisés » : propos de M. Nicolas Sarkozy à l’Assemblée nationale, 6 avril 2004.
- « Je l’affirme parce que c’est un engagement du Gouvernement : EDF et Gaz de France ne seront pas privatisés. (...) Le Président de la République l’a rappelé solennellement lors du conseil des ministres au cours duquel fut adopté le projet. Mieux, le Gouvernement acceptera l’amendement du rapporteur prévoyant de porter de 50 % à 70 % le taux minimum de détention du capital d’EDF et de Gaz de France. » Propos de M. Nicolas Sarkozy à l’Assemblée nationale, 15 juin 2004.
- « Ces entreprises sont de grands services publics. Elles le resteront, ce qui signifie qu’elles ne seront pas privatisées. » (« Chirac : EDF et GDF ne seront pas privatisés », dépêche de l’Agence France Presse, 19 mai 2004, à lire sur le site du réseau Sortir du Nucléaire.

Le décret de privatisation de GDF a été publié le 20 décembre au Journal officiel, nécessaire à sa fusion avec Suez au premier semestre 2008.

Ce décret daté du 19 décembre indique qu'il est décidé de procéder au transfert du secteur public au secteur privé de la société Gaz de France. Il précise également que la ministre de l'économie, des finances et de l'emploi sera chargée de l'exécution du présent décret.

L'Etat, qui détient actuellement 80,2% du capital de GDF, verra sa participation tomber à environ 35% dans le groupe GDF-Suez.

Les prix du gaz pourraient augmenter de 9% en France le 1er avril en application de la formule tarifaire utilisée par GDF Suez, rapporte lundi Le Figaro.

"Seulement, en plein période électorale, on voit mal comment le gouvernement se désintéresserait du dossier", observe Le Figaro. "Sur le plan technique, GDF Suez doit saisir la CRE de sa demande tarifaire 21 jours au plus tard avant le 1er avril. Soit quelques jours seulement avant le premier tour des élections régionales".
L'Etat, actionnaire de référence de GDF, pourrait lui demander de différer un peu sa demande ou d'opter pour une augmentation moindre, quitte à procéder à un nouveau rattrapage un peu plus tard, écrit le journal en citant un expert du secteur. Reuter 22/02/2010 .


Vous inquiétez pas , ils attendront le lendemain du second tour des régionales pour vous en foutre plein la tronche , pour vous pomper un peu plus , avant de vous balancer dans les ratiches "la taxe carbone , le retour" , avec le soutien des éco-tartuffes ...

Et leurs soutiens en limousin, ceux de la liste " La France change, Le Limousin doit changer aussi " (t'as vu la gueule du changement ?), comme ailleurs feront tout pour vous faire oublier qu'ils sont les petits soldats du Sarkozysme, les maître d'oeuvre de la liquidation de tous les services publics , pour le plus grand profit d'une poignée d'Oligarques ...

Et les tenants de la gôche responsable, ceux de Limousin Terre d'Avenir tiendrons les mêmes discours creux sur le service (au) public, pour vous faire oublier que c'est souvent sous des gouvernements de gôche qu'on a entammé la longue descente aux enfers des privatisations , comme pour la Poste ave la loi Quillés ... comme ils tenteront de vous faire oublier qu'a Brive, ils veulent privatiser une partie de l'emprise fonciére de l'hôpital pour y installer une clinique privée , avec du pognon public ...

Limousin terre de Gauche , c'est une belle utopie ... et comme disait un homme bien, l'utopie ce n'est pas l'irréalisable, c'est l'irréalisé ... et l'union de la gauche , en limousin, il y a 4 mois, c'était de l'utopie ... c'est fait ...

groupe 500px

DÉVELOPPER LES SERVICES PUBLICS : UN CHOIX DE SOCIÉTÉ

Depuis plus de 20 ans, les gouvernements successifs n’ont eu de cesse de dégrader le service public (RGPP, réforme des collectivités…). Les résistances se développent et des mobilisations s’organisent. Nous nous engageons à les accompagner et à contribuer à l’amélioration, au développement et à l’extension des services publics.

- Nous nous opposerons au désengagement de l’État en refusant toute concession au privé de missions de service public assumées aujourd’hui par la collectivité régionale (transport, entretien, restauration scolaire…) et nous inciterons les autres collectivités à faire de même.

- Nous affirmerons un soutien sans faille aux services publics existant dans la région. Cela passe par le refus de fi nancer toute entreprise privée concurrençant le service public ; nous nous opposons ainsi à la fermeture du service de radiothérapie de Guéret ou au projet de rapprochement du centre hospitalier de Brive avec la clinique privée Saint-Germain.

- Nous créerons les conditions d’un retour en régie publique de l’eau, de l’assainissement, de la collecte et du traitement des ordures ménagères. Pour y parvenir la Région créera une structure et un fonds aidant les collectivités locales (par des aides, une expertise, une logistique), conduisant à une baisse des tarifs ou à une gratuité des premiers mètres cubes.

- Nous nous engageons à agir pour la renationalisation, la réunification et pour une gestion démocratique des grands pôles publics dont la collectivité a besoin, que ce soit dans le domaine des transports (avec Air France ou SNCF et RFF), de l’énergie (avec EDF-GDF), des postes et télécommunications (avec La Poste et France Telecom) ou encore du secteur bancaire (avec un pôle public bancaire).

- Nous proposons de créer un syndicat mixte des transports regroupant l’ensemble des autorités organisatrices de transport sur un territoire (Conseil régional, Conseil général, communautés d’agglomérations, communautés de communes), disposant des ressources du « versement transport », permettant de développer l’offre de transports publics, l’intermodalité et, à terme, la gratuité totale des transports publics.

- Nous mettrons en place un Observatoire des services publics, en associant les syndicats et les collectifs d’usagers, qui fera l’état des lieux et surveillera les évolutions en cours afin de faire pression sur l’État et mobiliser les citoyens.


C'est parceque nous choisissons la défense et le développement des services publics que nous appelons à manifester massivement contre les projets de mariage forcé entre l'Hopital Public de Brive et la Clinique (privée) Saint Germain,
le jeudi 25 Février ,
 à 17h30 Place de la Guierle ,
à l'appel de la Coordination de Défense de l'Hopital public de Brive ...
damnes.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

C'est Nous

  • : Le blog du passejaĩre
  • Le blog du passejaĩre
  • : Brive la Gaillarde vue par deux promeneurs de la france d'en bas ... de A comme aéroport à Z comme zozos ...
  • Contact

marre ! ya basta !

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la

Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.

Aurore-Martin
gaz-de-schiste-no-gazaran-1301864821-thumbnail.png

groupe 500px

Recherche

on les lit

garanti sans chiens de garde ni journalistes de compagnie
- Le Monde Diplomatique
- Politis
- Siné Hebdo
- Le Plan B
- CQFD
- Rézo

- Reflets

- Basta

- Fakir

- RageMag

Logiciels Libres

comme la presse, on aime les logiciels libres , garantis sans Marché dedans !

- PULLCO

- Ilico l'internet moins le marché
- APRIL
- AFUL
- FRAMASOFT
- UBUNTU
- Internet Actu