Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 22:36
Repost 0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 13:51
NOUS SOMMES NOMBREUX à les regarder faire leur cinéma, jouer les scandalisés, les hommes révoltés devant la misère, les licenciements, le démantèlement des services publics.

NOUS SOMMES NOMBREUX également à nous dire qu’il faut un sacré culot et un profond mépris pour la mission que le peuple leur a confié pour oser parler ainsi et être en même temps acteur et complice de la casse sociale en votant des lois et des décrets offrant autant de libertés au monde de la finance, responsable du chaos.

  Je vous invite à vous renseigner sur ce qu’est l’accord global du commerce des services, qu’ Europe écologie et le parti socialiste ont voté en signant le Traité de Lisbonne, défendu par Sarkozy.
Comment peuvent ils encore claironner qu’ils veulent défendre les services publics alors que l’AGCS organise leur mort ?

50053599.jpgSEULEMENT, conclure par un « Tous pourris », est-ce qui les arrange.
Lorsqu’on croit que tout est pourri, on pense donc que rien n’est possible. PENSER QUE L’ON N’Y PEUT RIEN CHANGER : voilà ce qui les intéresse. Ils rêvent que nous les laissions faire, que nous les laissions détricoter notre monde pour le faire à leur image, avec leurs privilèges, leurs avantages et nos inconvénients.

Voter en masse pour une alternative à gauche est le seul moyen de les faire plier.

J’ai souvent le sentiment de me répéter en disant qu’on ne peut pas en vouloir aux responsables, si nous ne prenons pas de responsabilités.

Le monde sera ce que nous en ferons, si nous ne voulons plus qu’il leur ressemble, ne les laissons plus faire.

Je ne pense pas que le capitalisme soit moralisable.
Même si un entrepreneur partait avec des saines intentions, il serait bien vite obligé, s’il se trouve sur un secteur concurrentiel, d’oublier ces valeurs et de se plier à la loi du marché s’il ne veut pas se faire écraser par ses concurrents.

Je ne sais pas faire avec l’injustice, je n’arrive pas à composer, à fermer les yeux ou ouvrir mon parapluie en souhaitant que cela ne me tombe pas dessus. Se résigner en se disant le monde est ainsi fait n’est pas dans mon mode de fonctionnement.
J’ai besoin d’agir, de chercher les moyens de réparer, d’améliorer.

Parmi les personnes qui disent en avoir marre de payer pour les autres, marre de voir l’état chomeurs-mafieuxencourager l’assistanat, combien auraient le moyen de se payer l’accès aux services si tout était privatisé.
Le calcul est pourtant vite fait.
  Qui pourrait se payer une journée de chimio, sans service public de la santé Combien d’entre nous auraient encore accès à la protection santé ?

Croyez-vous que les mutuelles prendraient réellement tout en charge, combien faudrait t-il payer pour être bien assuré ?
Et que faire de ceux qui n’auraient plus d’aide où d’assistance médicale car trop pauvre pour se la payer ? Les laisser se dégrader ?
Si ces personnes se dégradent, il faut toutefois imaginer qu’à un moment, c’est l’état de santé du pays qui se dégradera, et accepter qu’en croisant dans la rue des personnes en mauvaise santé, nous soyons davantage exposés aux maladies qu’actuellement.

La démonstration est la même pour l’éducation.
Faire de l’école de la république, l’école des laissés pour compte, c’est encourager la violence.
Si nous ne permettons plus à chacun d’avoir accès à la connaissance, si nous ne mettons pas tout en œuvre pour favoriser la compréhension du monde, l’acceptation des autres... Nous risquons à très court terme de voir certaines personnes perçues comme des privilégiés devenir la cible et le défouloir de certains laissés pour compte.
Ne pensons surtout pas que c’est un système sécuritaire qui nous protégera de la violence, contre la colère aucun mur n’est assez haut, et personne ne souhaite vivre dans une forteresse par peur des autres. Circuler librement est le souhait et le droit de tous.

15.jpgChaque jour on essaie de nous faire penser que « Nous » n’avons plus les moyens d’assurer la santé pour tous, les transports pour tous, l’éducation pour tous... Dans leur système de pensée où tout doit être rentable faute de perdre sa raison d’être, cela peut se comprendre, mais :
Un malade doit-il être rentable ?
Un enfant doit-il être rentable ?
Un étudiant doit-il être rentable ?
De l’argent il y en a, il n’y en a même jamais eu autant.
Le problème qu’il refuse de voir, c’est la plus juste répartition des richesses produites.
Lorsqu’on commence à réfléchir à ce problème, il y a soudainement beaucoup plus de solutions que ce qu’on nous avait laissé envisager.

  L’individualisme est une mauvaise solution, nous sommes tous enfermés sur la même planète et nous devons donc réfléchir à des solutions collectives.

Franck Vandecasteele
Candidat du Front de Gauche Nord Pas de Calais ...
Auteur compositeur interprète
Chanteur de Marcel et son orchestre



( trouvé sur estedevo , le vide poche du camarade dessinateur Babouse )


Perso, j'applaudis et je signe ... des 2 poings ... et c'est le sens de mon appel à manifester massivement contre le projet de fusion de l'Hôpital public avec une clinique privée , à Brive . ce Jeudi 25 Février , à 17h30 place de la guierle ...

et ce sont les idées que nous voulons défendre en soutenant
la liste Limousin terre de Gauche,
groupe 500px

Réunion Publique
le 25 février à 20 heures ,
 salle polyvalente à Malemort

Développer les services publics , un choix de société
avec Christian AUDOUIN ( PCF ) , Norbert NEYRET ( PG )  Véronique MOMENTEAU ( NPA ) et quelques autres

Repost 0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 11:19
Parce que notre santé vaut mieux que leurs profits ,
Parce qu'avec ce projet de "mariage" on nous intime de signer un chêque en blanc sur des fonds publics pour le profit d'actionnaires privés

Parce que pour Madame PARISOT, SARKOZY et quelques autres , «On a vu les limites des systèmes publics dans la gestion des risques santé. [...] La solidarité nationale doit prendre en charge les plus démunis et les plus gravement dépendants. Au-delà, les pistes de l'assurance privée sont à étudier.» le systéme idéal serait de faire cohabiter des cliniques privées pour ceux qui peuvent payer et l'hospice pour indigents réssucité pour les autres ... Parce que pour ces gens là, ce qui ne dégage pas de profits n'a ni valeur ni utilité ...
100

APPEL DE LA COORDINATION DE DEFENSE
DE L'HÔPITAL PUBLIC DE BRIVE
ET
DU COMITE CORREZIEN DE DEFENSE ET DE DEVELOPPEMENT
DES SERVICES PUBLICS

POUR LA DEFENSE DE L’HOPITAL PUBLIC DE BRIVE

CONTRE LA VENUE DE LA CLINIQUE DANS L’HOPITAL

MANIFESTATION

JEUDI 25 FEVRIER 2010

17 heures 30

Devant le Théâtre, place de la Guierle

à BRIVE


SOYONS NOMBREUX et NOMBREUSES

damnes



Repost 0
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 12:59

Sarkozy gdf
envoyé par petitnico2007.

- « Dans la foulée de ce qu’a dit le Premier ministre, je redis qu’EDF et GDF ne seront pas privatisés » : propos de M. Nicolas Sarkozy à l’Assemblée nationale, 6 avril 2004.
- « Je l’affirme parce que c’est un engagement du Gouvernement : EDF et Gaz de France ne seront pas privatisés. (...) Le Président de la République l’a rappelé solennellement lors du conseil des ministres au cours duquel fut adopté le projet. Mieux, le Gouvernement acceptera l’amendement du rapporteur prévoyant de porter de 50 % à 70 % le taux minimum de détention du capital d’EDF et de Gaz de France. » Propos de M. Nicolas Sarkozy à l’Assemblée nationale, 15 juin 2004.
- « Ces entreprises sont de grands services publics. Elles le resteront, ce qui signifie qu’elles ne seront pas privatisées. » (« Chirac : EDF et GDF ne seront pas privatisés », dépêche de l’Agence France Presse, 19 mai 2004, à lire sur le site du réseau Sortir du Nucléaire.

Le décret de privatisation de GDF a été publié le 20 décembre au Journal officiel, nécessaire à sa fusion avec Suez au premier semestre 2008.

Ce décret daté du 19 décembre indique qu'il est décidé de procéder au transfert du secteur public au secteur privé de la société Gaz de France. Il précise également que la ministre de l'économie, des finances et de l'emploi sera chargée de l'exécution du présent décret.

L'Etat, qui détient actuellement 80,2% du capital de GDF, verra sa participation tomber à environ 35% dans le groupe GDF-Suez.

Les prix du gaz pourraient augmenter de 9% en France le 1er avril en application de la formule tarifaire utilisée par GDF Suez, rapporte lundi Le Figaro.

"Seulement, en plein période électorale, on voit mal comment le gouvernement se désintéresserait du dossier", observe Le Figaro. "Sur le plan technique, GDF Suez doit saisir la CRE de sa demande tarifaire 21 jours au plus tard avant le 1er avril. Soit quelques jours seulement avant le premier tour des élections régionales".
L'Etat, actionnaire de référence de GDF, pourrait lui demander de différer un peu sa demande ou d'opter pour une augmentation moindre, quitte à procéder à un nouveau rattrapage un peu plus tard, écrit le journal en citant un expert du secteur. Reuter 22/02/2010 .


Vous inquiétez pas , ils attendront le lendemain du second tour des régionales pour vous en foutre plein la tronche , pour vous pomper un peu plus , avant de vous balancer dans les ratiches "la taxe carbone , le retour" , avec le soutien des éco-tartuffes ...

Et leurs soutiens en limousin, ceux de la liste " La France change, Le Limousin doit changer aussi " (t'as vu la gueule du changement ?), comme ailleurs feront tout pour vous faire oublier qu'ils sont les petits soldats du Sarkozysme, les maître d'oeuvre de la liquidation de tous les services publics , pour le plus grand profit d'une poignée d'Oligarques ...

Et les tenants de la gôche responsable, ceux de Limousin Terre d'Avenir tiendrons les mêmes discours creux sur le service (au) public, pour vous faire oublier que c'est souvent sous des gouvernements de gôche qu'on a entammé la longue descente aux enfers des privatisations , comme pour la Poste ave la loi Quillés ... comme ils tenteront de vous faire oublier qu'a Brive, ils veulent privatiser une partie de l'emprise fonciére de l'hôpital pour y installer une clinique privée , avec du pognon public ...

Limousin terre de Gauche , c'est une belle utopie ... et comme disait un homme bien, l'utopie ce n'est pas l'irréalisable, c'est l'irréalisé ... et l'union de la gauche , en limousin, il y a 4 mois, c'était de l'utopie ... c'est fait ...

groupe 500px

DÉVELOPPER LES SERVICES PUBLICS : UN CHOIX DE SOCIÉTÉ

Depuis plus de 20 ans, les gouvernements successifs n’ont eu de cesse de dégrader le service public (RGPP, réforme des collectivités…). Les résistances se développent et des mobilisations s’organisent. Nous nous engageons à les accompagner et à contribuer à l’amélioration, au développement et à l’extension des services publics.

- Nous nous opposerons au désengagement de l’État en refusant toute concession au privé de missions de service public assumées aujourd’hui par la collectivité régionale (transport, entretien, restauration scolaire…) et nous inciterons les autres collectivités à faire de même.

- Nous affirmerons un soutien sans faille aux services publics existant dans la région. Cela passe par le refus de fi nancer toute entreprise privée concurrençant le service public ; nous nous opposons ainsi à la fermeture du service de radiothérapie de Guéret ou au projet de rapprochement du centre hospitalier de Brive avec la clinique privée Saint-Germain.

- Nous créerons les conditions d’un retour en régie publique de l’eau, de l’assainissement, de la collecte et du traitement des ordures ménagères. Pour y parvenir la Région créera une structure et un fonds aidant les collectivités locales (par des aides, une expertise, une logistique), conduisant à une baisse des tarifs ou à une gratuité des premiers mètres cubes.

- Nous nous engageons à agir pour la renationalisation, la réunification et pour une gestion démocratique des grands pôles publics dont la collectivité a besoin, que ce soit dans le domaine des transports (avec Air France ou SNCF et RFF), de l’énergie (avec EDF-GDF), des postes et télécommunications (avec La Poste et France Telecom) ou encore du secteur bancaire (avec un pôle public bancaire).

- Nous proposons de créer un syndicat mixte des transports regroupant l’ensemble des autorités organisatrices de transport sur un territoire (Conseil régional, Conseil général, communautés d’agglomérations, communautés de communes), disposant des ressources du « versement transport », permettant de développer l’offre de transports publics, l’intermodalité et, à terme, la gratuité totale des transports publics.

- Nous mettrons en place un Observatoire des services publics, en associant les syndicats et les collectifs d’usagers, qui fera l’état des lieux et surveillera les évolutions en cours afin de faire pression sur l’État et mobiliser les citoyens.


C'est parceque nous choisissons la défense et le développement des services publics que nous appelons à manifester massivement contre les projets de mariage forcé entre l'Hopital Public de Brive et la Clinique (privée) Saint Germain,
le jeudi 25 Février ,
 à 17h30 Place de la Guierle ,
à l'appel de la Coordination de Défense de l'Hopital public de Brive ...
damnes.jpg
Repost 0
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 11:04
Mais ils ne constituent pas la majorité du genre ...

 L'article 2 de la LOPPSI, projet de loi sur la sécurité intérieure, accentue encore les restrictions à la liberté d'expression. Nous, qui voulons garder notre devoir d'alerte, notre droit de citoyens à interpeler le gouvernement, nous portons un masque à l'effigie de Sarkozy, une pancarte "casse toi pauv'con" ou encore en criant «Sarkozy je t'ai vu!"

ensemble.jpg

Délinquants solidaires, nous revendiquons le droit à "troubler la tranquillité" de celles et ceux qui chaque jour "troublent la tranquillité" du peuple par leurs attaques incessantes contre l'intérêt général, les services publics et l'emploi. Nous publions donc aujourd'hui simultanément sur tous nos sites et blogs le même billet, assumant d'entrer ainsi en résistance à une loi qui muselle un peu plus les expressions de solidarité et de citoyenneté, afin que la voix de la population puisse se faire entendre haut et fort !

Art. 222-16-1. – Le fait de faire usage sur un réseau de communications électroniques, de l’identité d’un tiers ou de données de toute nature permettant de l’identifier, en vue de troubler la tranquillité de cette personne ou d’autrui, est puni d’un an d’emprisonnement et de 15000€ d’amende.


LOPPSI, HADOPI, amendement Flagolet , et pas mal d'autres trucs ... Le flicage, oui, mais à condition qu'il rapporte aux amis .... Bon, je résiste pas à dégainer un Audiard ...

 
Repost 0
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 15:17
vedette2.jpgLa rubrique technologie du Monde me surprendra toujours ... Je la lis avec beaucoup de gourmandise , écrite qu'elle est par des stagiaires qui , parce qu'ils ont un profil sur Fesse Bouc et qu'ils savent raconter qu'ils ont mangé un Granola sur twitter, se sont vu décerner le poste de Geek en chef , elle égaye mes journées dans cette France ou l'on a plus de raisons de piquer des coléres que des pintes de rire ...
Donc tout à l'heure , je tombe sur un titre pas mal racoleur " Les promoteurs de la télévision en 3D misent sur le sport et les films pornographiques pour séduire " ... mais de là à écrire dans l'article " Il faut ... apprendre de nouvelles techniques. "Pour donner la sensation de profondeur, il faut tourner au ras de la pelouse", explique ( le ) directeur général d'Eurosport. "
Chais pas vous, mais ...
time_for_training-01.jpg
Repost 0
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 12:12
martin.gifCe matin, de retour du marché , j'aurais pas du allumer le PC et faire le tour de l'info ... déjà, la journée avait mal commencé, entre les problémes de serrures et les salades gelées sur étal ... Mais là ! Je tombe sur Bellaciao ( ou je suis interdit de commentaires je me demande bien pourquoi ... peut être pour avoir critiqué la Louve et Clémentine Autain ? à moins que ce soit pour athéisme ... depuis qu'on y fait de la religion un acte révolutionnaire ... ) ...

Un nouveau prêt à taux zéro, baptisé "micro-prêt-santé à 0 %", a été lancé lundi par la banque du Crédit municipal de Paris (CMP) pour aider les personnes en difficulté à faire face à leurs dépenses de santé.

Bon, on sait que pas mal des travailleurs les plus pauvres n'ont plus accés à une couverture mutuelle , une fois dépassé de quelques dizaines d'euros le plafond pour l'obtention de la CMU complémentaire, et que les aides à la souscription d'une complémentaire santé laissent un trou dans le budget familial qui avoisine ou dépasse souvent les 50 €uros mensuels ... Comme je suis d'un naturel curieux, j'essaye de trouver la source de l'info ...

Véritable secret de Polichinelle, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale de 2010 aura un impact indéniable sur le taux de remboursement des frais de santé et a fortiori sur le budget des ménages les plus exposés. Selon deux études de l’Ifop et de la direction des affaires sanitaires 2009, 27 % des Français gagnant moins de 1.000 euros par mois ont eu recours à un crédit pour financer des dépenses de santé. Et près de 30 % de la population a déjà reporté ce type de prestations, en matière d’orthodontie (appareil dentaire) et d’optique, faute de moyens financiers nécessaires et suffisants. Fort de ce constat et soucieuse d’éviter la multiplication des crédits revolving, la CMP banque met en place une formule de micro-prêt santé à taux zéro à destination des 430.000 adhérents de la mutuelle de santé Intériale visant à faire face à des dépenses de santé imprévues ou mal prises en compte.

source France Soir

Mais là, bondieu , on cause plus de la caissière à temps partiel de chez Carrouf avec ses 700 euros mensuels, ou de la technicienne de surface de chez Corréze-Propreté + ISS + Un-Autre-Exploiteur-Entrepreneur ( les + ne sont pas un effet de style, juste le reflet de la situation de bien de ses salariées qui sont obligées de trimer pour plusieurs négriers patrons pour atteindre les 25 heures de travail hebdomadaire sur 3 "chantiers" ) ... la mutuelle de santé Intériale est la première mutuelle du ministère de l'Intérieur, la première mutuelle des Conseils généraux et la mutuelle de référence de la fonction publique territoriale. Née de la fusion de trois mutuelles historiques, la MGPAT (Mutuelle Générale des Préfectures et de l'Administration Territoriale), la MMI (Mutuelle du Ministère de l'Intérieur) et la SMPPN (Société Mutualiste du Personnel de la Police Nationale), Intériale se positionne comme l'expert de la protection sociale des agents des services publics. Putain , Intériale , c'est la mutuelle de ces gens qu'on nous présente depuis plus de 10 ans comme "ces enculés de privilégiés de fonctionnaires" ... Ça ferait donc 10 ans que Christophe Barbier , la mêre Parisot, Nicolas Sarkozy et leur clique bidonnent la réalité ? Y aurait donc des flics pauvres qu'ont pas les moyens de se payer des lunettes , des personnels de préfecture qu'ont pas les moyens de se payer un dentier ?


Appel du Conseil Nat. de la Résistance et Manifeste de PUAM
envoyé par mehdifrombaghdad. - L'actualité du moment en vidéo.


« Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance [...] Il est grand temps de réformer, et le gouvernement s'y emploie [...] La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception [...] Il s'agit aujourd'hui de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance. » Denis Kessler , ancien Maoïste, ancien collaborateur de Dominique Strauss-Kahn, ancien Vice Président du Medef et Président du "Siècle" .

Ouai , ben c'est fait , la devise de l'UMP-MEDEF est adoptée " PAYE ou CRÈVE "

Et c'est pas prét de changer quand on voit la longue liste des membres du "Siècle" :

Martine Aubry,Claude Bébéar, Eric Besson, Pierre Bilger, Thierry Breton, Arlette Chabot, Emmanuel Chain, Françoise Chandernagor, Jean-Pierre Chevènement, Jean-Marie Colombani, Jean-François Copé, Michèle Cotta, Laurent Fabius, Luc Ferry, François Fillon, Louis Gallois, Franz-Olivier Giesbert, Élisabeth Guigou, Anne-Marie Idrac, Claude Imbert, Odile Jacob, Laurent Joffrin, Lionel Jospin, Serge July, Bernard Kouchner, Pascal Lamy, Jean-Christophe Le Duigou, Alain Minc, Nicole Notat, Michel Pébereau, Jean Peyrelevade, Sylvie Pierre-Brossolette, Bernard Pivot, Patrick Poivre d'Arvor, David Pujadas, Jean-Pierre Raffarin, Edouard de Rothschild, Nicolas Sarkozy, Louis Schweitzer, Ernest-Antoine Seillière, Anne Sinclair, Dominique Strauss-Kahn, Jean-Claude Trichet, Hubert Védrine, et quelques autres ...

Qui, au fond de la salle a chuchoté "on dirait le bal des vampires" ? ... Non, ça sent juste comme ça :
85884626.jpg
Bon, d'accord, ça pue ...


Repost 0
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 11:39
emballementL'aut'jour; on avait réunion de la coordination de défense de l'hôpital ... on voit arriver un gars ... qui s'annonce comme un fonctionnaire du SIG, vous savez les anciens Renseignements Généreux Généraux . Et y demande si y peut assister à la réunion, parcequ'il collecte des infornations ... il s'est trouvé un petit rigolo pour lui répondre ( sur le ton de l'humour, hein ) " désolé, je crois que ça va pas être possible , on doit faire la bombe" ...
Depuis , je m'interroge, ce fonctionnaire était il là au titre de la prévention des :
  • activités inspirées, engagées ou soutenues par des puissances ou des organisations étrangères et de nature à menacer la sécurité du pays,
  • des actes terroristes ou visant à porter atteinte à l'autorité de l'Etat, au secret de la défense nationale ou au patrimoine économique du pays,
  • des communications électroniques et radioélectriques susceptibles de porter atteinte à la sûreté de l'Etat ainsi qu'à la lutte, en ce domaine, contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication,
  • des individus, groupes, organisations et à l'analyse des phénomènes de société, susceptibles, par leur caractère radical, leur inspiration ou leurs modes d'action, de porter atteinte à la sécurité nationale.
Et je ferme la porte d'entrée de la maison, des fois que dans la nuit , y viennent nous jouer les plombiers du canard ...


Repost 0
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 11:16
N'oublions pas ....
 « Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance. » les rétrocommissions de Karachi « La Princesse de Clèves ! Voilà ce que donne l'Éducation nationale pour épreuve d'examen ! Étonnez-vous que ça aille si mal. Si c'est ce qu'on enseigne à nos enfants. » Bouclier Fiscal , Ile de la Jatte « Il n'y aura donc pas de privatisation d'EDF ni de GDF […] Voilà la réalité des choses, la réalité incontournable.  »  « casse toi pôv' con ! » « débarrasser le quartier de cette racaille » Traité de Lisbonne « tolérance zéro » « l'ordre en mouvement » HADOPI , LOPPSI , Tarnac « l'homme africain n'est pas assez entré dans l'Histoire. Le problème de l'Afrique, c'est qu'elle vit trop le présent dans la nostalgie du paradis perdu de l'enfance. Dans cet imaginaire où tout recommence toujours, il n'y a de place ni pour l'aventure humaine ni pour l'idée de progrès » ... liste non exhaustive ...

C'est à moi que tu parles ?




En Mars , pour les régionales vous le verrez pas sur les affiches de ceux qui , au parlement, le soutiennent , je pense même qu'ils ne sortiront pas leur logo UMP, vous ne le verrez pas sur les affiches de la Liste Archer Comby  ...
Nous on a fait notre choix ce sera :

groupe 500px
Repost 0
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 14:26
pireC'est pas moi qui le dit, c'est Jean-Claude Chauvignat, Conseiller Général et élu Municipal à Brive ... Et il quitte le Parti (socialiste) en claquant la porte  ... Et la montagne annonce ça en bréve le jour ou le Docteur Nauche, aka le Duc des Coujoux, délivre son ordonnance pour l'hopital public de Brive ...

Bon, j'ai lu, relu , et essayé de comprendre ... J'ai compris que le service public sauvage , saymalsapuesaypalibre ... Pour ceux qui auraient loupé les leçons 1, 2 et 3 de la cathéchèse economique du bon pêre Elie Cohen , le service public sauvage, c'est juste cette bande de vilains totalitaires qui passent leurs journées à tenter d'empécher les entreprises philantropes genre Véolia, Sodexo , Saur, Suez et quelques autres  d'apporter aux Français ce qu'ils attendent , des forfaits qui leur coutent la peau des fesses , des plateaux de regougnasse oui mais bio, et un CAC40 en nette progression !

Pour le reste, je dois dire que j'ai pas compris grand chose, et je suis envahi de doutes... La Journaliste de la Montagne n'a t'elle pas su transmettre la parole du Bon Docteur Nauche dans toute sa clarté, ou le projet est il aussi fumeux qu'une réunion du club des fumeurs de havane de l'assemlée nationale ?
Au delà des considérations purement médicales, sur lesquelles je laisse le soin à mes petits camarades de la coordination de défense de l'hopital public de Brive de se prononcer , y a quand même un truc qui me troue le cul m'interroge ... c'est la question economico-financiére !
Si je comprend bien les déclarations de notre Député Maire ( mais elles ne sont pas limpides ) , on fabius-capital-400construirait dans l'emprise fonciére de l'Hopital Public une clinique privée , qui serait co-financée par "l'argent de la sécu" , un emprunt d'une structure ad-hoc et par un apport des actionnaires de la clinique Saint Germain ... Là ou ça devient comique, c'est que "l'apport des actionnaires de la clinique Saint Germain" serait constitué de fonds provenant du rachat du foncier et de l'immobilier de la dite clinique par la commune ( on parle de la bagatelle de 2,5 à 3 Millions d'euros , une paille ) . Donc , si je me souviens bien de mes cours de finances locales, ces 2,5 à 3 Millions d'euros sortiraient de la poche des contribuables , de ma taxe d'habitation, et de la taxe professionnelle de la Clinique des Cédres , concurrent direct sur un marché libre et non faussé de la Clinique Saint Germain ... et là, je sens qu pas mal d'entre vous commencent à ressentir des démangeaisons ... Ça vous gratouille ou ça vous chatouille ? Bon , y a le Duc des coujoux qui légitime le truc pasque « Quand une activité privée veut s'implanter sur un territoire, les collectivités aident à l'achat de machines outils. Cela ne pose de problème à personne, car c'est pour le territoire » . Là j'ai comme un p*tain de doute ... imagine , le département finançant la construction d'un Supermarket sur une partie de la caserne de Pompiers à 50 mêtres de l'Intermarket de l'avenue Ribot , y se trouverait bien 2 ou 3 âmes chagrines ( dont les actionnaires de la société gérante de l'intermarket ) pour raler ! Fin bref vous aurez compris que je persiste à pas piger la logique economique, sociale et médicale du truc ...

Aprés, on a la cerise sur le gateau , les considérations sur les dépassement d'honoraires ... "Philippe Nauche souhaite que la clinique s'engage à effectuer 20 à 30 % de ses actes au tarif conventionnel et applique une modération dans les dépassements d'honoraires pour qu'ils restent compatibles avec une prise en charge par les mutuelles." ... Don en gros, y faudra qu'en dehors des 20 à 30 % de clients bénéficiaires de la CMU complémentaire, et pour lesquels ils n'ont pas le droit au dépassement d'honoraires ( y reste bien le dessous de table mais c'est pas bien ... ) ils fassent preuve de « tact et mesure » dans le dépassement ... "Cette notion non maîtrisée qu’est le « tact et mesure » (qui) n’a plus de déontologique que son nom." c'est pas moi qui le dit c'est l' Inspection Générale des Affaires Sociales dans un rapport croustillant sur les dépassements d'honoraires datant d'Avril 2007 .

2. Les dépassements, du fait de leur ampleur, remettent en cause certains des principes sur lesquels repose le système de soins
    2.1. De nombreuses raisons expliquent la dérive des dépassements
        Les assurés ont accepté cette charge, avant qu’elle ne se banalise, comme si elle était la garantie d’une qualité supérieure des soins.
        La prise en charge de ces sommes par les assureurs complémentaires, poussés par la concurrence, pouvaient contribuer à en alléger le poids pour les assurés alors même qu’elles généraient des coûts par ailleurs.
        Pour les régimes obligatoires les dépassements ne pèsent pas sur les dépenses remboursées et sont d’ailleurs peu contrôlés et sanctionnés.
        Quant aux pouvoirs publics, ils ont cru pouvoir alléger la pression des revendications en instaurant en 1980 le secteur 2. Cette liberté tarifaire donnée aux praticiens, dans la limite du « tact et mesure », a connu deux limitations qui restent partielles : la première, en 1990, conformément à la convention signée cette année-là, a permis de fermer partiellement l’accès au secteur 2. La seconde en 1999, qui par la loi sur la couverture complémentaire universelle, interdit que des dépassements soient appliqués aux bénéficiaires de la CMU complémentaire.
030.gif
    2.2. Pourtant nombreux sont les arguments qui pourraient conduire à les réformer
        Les dépassements d’honoraires constituent un recul de la solidarité nationale mise en œuvre par l’assurance maladie obligatoire : du fait de leur montant croissant, ceux-ci génèrent des inégalités d’accès aux soins, voire des renoncements, y compris chez les bénéficiaires de la CMU complémentaire, qui, malgré les dispositions législatives, peuvent avoir à y faire face.
        La prise en charge des dépassements par les couvertures complémentaires augmente les inégalités. Le statut des assurés par rapport à l’emploi est discriminant : chômeurs, retraités et salariés précaires n’ont accès qu’à des couvertures individuelles en général plus coûteuses et moins protectrices que les contrats collectifs, qui bénéficient majoritairement aux catégories de salariés ayant les plus hauts niveaux de revenus.
        ../..
031.gif
        En outre, les dépassements d’honoraires ont contribué à freiner une répartition plus équilibrée des médecins sur le territoire français métropolitain. Le paiement à l’acte, entre autres caractéristiques, est une incitation à l’installation des médecins là où les besoins de soins sont les plus importants. Or, l’existence d’un droit à dépassement a permis, notamment à des spécialistes, une installation dans des zones déjà très médicalisées et riches. Même s’ils réalisent moins d’actes, la possibilité de pratiquer des dépassements leur permet d’adapter leur revenu dans la zone géographique de leur choix.
        Ce phénomène peut paradoxalement renforcer les difficultés financières d’accès aux soins pour les assurés résidant dans ces régions pourtant à forte densité médicale.
        Les dépassements privent d’effet les mesures incitatives : plus la part des dépassements dans les honoraires des médecins est élevée, moins l’UNCAM et les pouvoirs publics de façon générale ont de possibilités de faire passer des orientations de politique de santé.
        La qualité très insuffisante des informations dispensées aux assurés ne permet pas de corriger l’asymétrie des relations entre les praticiens et eux : non seulement les textes sur l’affichage sont très mal appliqués dans les cabinets, mais les informations délivrées par l’assurance maladie sont extrêmement pauvres contrairement aux possibilités techniques actuelles.
        Au reste, les représentants des praticiens comme les autorités ordinales n’ont jamais été très soucieux de s’impliquer dans la diffusion de telles informations.
        Enfin, face à des patients qui n’osent pas porter plainte et du fait que la notion de « tact et mesure » ne constitue pas une base suffisante pour caractériser l’abus dans la fixation des honoraires et en contenir les excès, les contrôles et les sanctions sont rares.


Et not' bon Maire nous dit "on continue , suffit que ça se voit pas" . De là à imaginer qu'il appartient à cette caste qui considére que ces enfoirés de feignants de l'administration ( dont les inspecteurs généraux de l'IGAS , comme les agents de la DDCCRF les Inspecteurs du Travail et quelques lamy400autres ) sont juste là pour empécher la libre activité du renard libre entrepreneur dans le poulailler  libre sur un marché libre ... Et que là ou il faut rendre quelques services au public, suffit de refiler les bénéfices le bébé à Véolia , la SAUR et la SODEXO ... Et de là à penser que le Parti ( socialiste ) en Corréze , ( dont une des figures de proue est candidat à la candidature socialiste pour la présidentielle de 2012 ) est sur la même ligne ... celle des Dominique Strauss Kahn, directeur du FMI et autres Pascal Lamy , directeur de l'OMC ... Mais reste que le P(s) n'a pas participé à la fondation du COMITE CORREZIEN DE DEFENSE ET DE DEVELOPPEMENT DES SERVICES PUBLICS de Corrèze .

Le COMITE CORREZIEN DE DEFENSE ET DE DEVELOPPEMENT DES SERVICES PUBLICS a 262.jpgété crée ce jour 27 janvier 2010 par dix organisations et trente et un participants représentants les citoyens et usagers des services publics ainsi que des agents de ces services.
Il reste évidemment ouvert à toutes les organisations et personnes, quelque soit leur appartenance politique ou syndicale, souhaitant défendre et développer les services publics  et leurs missions.
Cette création s’inscrit dans un processus national d’organisation d’Etats Généraux du Service Public.
Les premières organisations signataires  sont :
CAP à Gauche, CGT (UD CGT), Coordination de défense de l’hôpital public de Brive,Europe Ecologie, FSU, Les verts, NPA, Parti communiste Français, Parti de gauche, Solidaires.

Y se sont même pas excusé ... Y doit rester quelques militants et élus socialistes qui vont avoir du mal à avaler les potions améres ...
100.gif
Repost 0
lou passejaĩre - dans gôche ...
commenter cet article

C'est Nous

  • : Le blog du passejaĩre
  • Le blog du passejaĩre
  • : Brive la Gaillarde vue par deux promeneurs de la france d'en bas ... de A comme aéroport à Z comme zozos ...
  • Contact

marre ! ya basta !

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la

Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.

Aurore-Martin
gaz-de-schiste-no-gazaran-1301864821-thumbnail.png

groupe 500px

Recherche

on les lit

garanti sans chiens de garde ni journalistes de compagnie
- Le Monde Diplomatique
- Politis
- Siné Hebdo
- Le Plan B
- CQFD
- Rézo

- Reflets

- Basta

- Fakir

- RageMag

Logiciels Libres

comme la presse, on aime les logiciels libres , garantis sans Marché dedans !

- PULLCO

- Ilico l'internet moins le marché
- APRIL
- AFUL
- FRAMASOFT
- UBUNTU
- Internet Actu