Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 11:02

Avons-nous élu les marchés ? demandait l'autre jour mon excellent camarade Enzo ...
J'aurais plutôt tendance à dire "nous avons elu le marché" ...
Et ce nous , c'est pas juste la majorité de nos concitoyens qu'ont élu notre bon maître et demi , non, c'est aussi pas mal de mes camarades de la gauche de l'autre gauche ... y compris du Parti de Gauche ...

Parti de Gauche est sur Facebook
Inscrivez-vous sur Facebook pour communiquer avec Parti de Gauche.


L'aut'matin, quand je suis tombé là dessus , j'en ai renversé le bol de café sur le clavier ...
Y confondent réseau "social" et socialisme, je me suis dit ...
Pis j'ai réalisé que le mal était pire , pas juste une petite confusion sur les termes , non, juste un oubli de lecture des CGU et de la littérature en ligne sur le rapport trés particulier qu'entretient Facebook avec la vie privée, et au delà sur son caractére big brother ...

Capture-Articles-de-Parti-de-Gauche---Facebook---Mozilla-Fi.png

 


Facebook’s Gone Rogue; It’s Time for an Open Alternative

Ryan Singel - 7 mai - Epicenter (Wired)
(Traduction Framalang : Goofy, Barbidule et Daria)

Facebook a maintenant un comportement de gangster, ivre des rêves d’hégémonie mondiale de son fondateur Mark Zuckerberg. Il est grand temps que le reste de l’écosystème du Web en prenne conscience et s’active pour le remplacer par un système ouvert et distribué.

fesse+boucFacebook était juste un endroit pour partager des photos et des idées avec les copains et la famille, et puis peut-être pour jouer à quelques jeux idiots dans lesquels on vous laisse croire que vous êtes un parrain de la mafia ou un pionnier. Facebook est devenu un moyen très utile pour communiquer avec vos amis, avec vos copains perdus de vue depuis longtemps, et les membres de votre famille. Même si vous ne désiriez pas vraiment rester en contact avec eux.

Et bientôt tout le monde a eu un profil - même votre oncle André, et aussi ce type que vous détestiez dans votre précédent boulot.

Et puis Facebook s’est rendu compte qu’il était propriétaire du réseau.

Alors Facebook a décidé que « votre » page de profil deviendrait celle de votre identité en ligne, en se disant - avec raison - qu’être le lieu où les gens se définissent procurera du pouvoir et de l’argent. Mais pour y parvenir, les gens de Facebook devaient d’abord s’assurer que les informations que vous donnez seraient publiques.

Et donc en décembre, avec l’aide des experts en vie privée de Beltway récemment engagés, Facebook a renié ses promesses de respecter les données privées : la plupart des informations de votre profil sont devenues publiques par défaut. Ce qui comprend la ville où vous vivez, votre nom, votre photo, les noms de vos amis et les groupes que vous avez rejoints.

Au printemps Facebook a poussé le bouchon encore plus loin. Toutes les éléments que vous the-faces-of-capitalism1.jpgindiquez aimer seront publics, et renverront à des pages de profil publiques. Si vous ne voulez pas qu’il en soit ainsi, eh bien vous perdez ces données - bien que Facebook se les garde gentiment dans sa base de données pour permettre aux publicitaires de vous cibler.

Cela comprend vos goûts musicaux, les informations concernant votre travail, ce que vous aimez lire, les établissements scolaires que vous avez fréquentés, etc. Tous les éléments qui constituent votre profil. Tout doit devenir public - avec des liens vers des pages publiques pour le moindre détail - sinon vous n’y avez pas droit du tout. On peut difficilement appeler ça un choix, et tout le système est d’une complexité à rendre fou.

Dans le même temps, l’entreprise a commencé à envoyer les informations recueillies sur votre profil vers Yelp, Pandora et Microsoft - si bien que si vous allez faire un tour sur ces sites pendant que vous êtes encore connecté sur Facebook, les services en question vous proposent une « expérience personnalisée » lorsque vous apparaissez. Vous pouvez essayer l’option de désinscription après coup, mais pour interrompre définitivement ce système vous aurez besoin d’un mastère en bureaucratie facebookienne.

Vous voudriez mettre à jour votre statut pour vos amis ? Facebook envoie par défaut tous les messages à publier à l’Internet tout entier, en les déversant dans l’entonnoir des dix plus importants moteurs de recherche. Vous disposez d’un menu déroulant pour restreindre votre publication, mais il semble que ce soit trop difficile pour Facebook de se souvenir de votre choix lors des connexions suivantes. (Google Buzz, avec toutes les critiques qu’il a essuyées, se souvient tout de même des paramètres de votre dernière publication et les utilise ensuite par défaut).


Lire la suite sur l'excellent Framablog

 

Au delà du ridicule qui consiste à se bagarrer contre les fichiers en se fichant volontairement, ( on doit d'ailleurs faire remarquer à la droite régimaire qu'il aurait été plus "indolore" politiquement d'accorder une réduction d'impots aux citoyens pour leur "auto-inscription" sur un fichier central déjà privatisé Facebook  que de tenter de mettre en place tous ces fichiers pas terribles et mal mis à jour qui lui tiennent tant à coeur ) , au delà de l'adhésion volontaire de l'individu soumis et autofliqué libre au marché monopolistique qui libére , je me prends à imaginer la tronche de mes camarades du parti de gauche si je leur proposait de sous traiter au pourcentage une campagne d'adhésion à une de ces officines spécialisées dans le recrutement de clients pour Poweo ou SFR , avec le petit kiosque qui va bien au milieu de la galerie commerciale de carrouf .... J'imagine les têtes ...

J'étais déjà militant et pas encore branché technique à l'époque ou AOL développait un modéle proche de celui de Facebook , au moment ou avoir une connexion internet avec modem 56k externe était un luxe  . Et le modéle AOL, instinctivement , je sentais que "saymal,sapue,saypaslibre" ... Une vision trés nord-américaine du monde, ou l'on est enfermé dans sa "communauté" ... je sentais , instinctivement ( surement vieux réflexe pavlovien de mes jeunes années militantes ) ,  que c'était pas politiquement et symboliquement "acceptable" . Entre temps , j'ai ( vaguement ) appris que les NTIC ne relévent pas de la "magie" et que l'équation "innovation technique adoptée par l'avant garde éclairée de la petite bourgeoisie techno entrainant la jeunesse vers l'avenir radieux du marché = progressisme social" relevait d'un pipeautage si cher à nos bourses et à Monsieur Seguela ... 

 

D'abord, on dit plus "t'as internet ? alors on se retrouve sur facebook" ... parceque Facebook, c'est l'avénement du retour de la momie du Minitel 2.0 :

 

 

 

 

 

 

Je sais, c'est long, 1h04 de vidéo, ou il se dit énormément de choses trés simplement ... sur l'ouverture du marché et son rapide passage à la situation de monopole , ou sur le danger que le totalitarisme du marché fait régner sur la démocratie ,  par exemple ...

Et on pourrait aussi causer de mes amis écolos qui greenwashent à tour de bras sur Facebook .... y compris greenpeace , d'ailleurs ...

ecotartuffe-propagande-riches-ecologie-arthus-bertrand-homeA quelques jours du lancement de l'iPad, Greenpeace sort son rapport « Cloud computing et sa contribution au changement climatique » qui dresse l'état des lieux de la consommation des datacenters et des équipements télécom.

Selon l'ONG, les grandes fermes de serveurs et les infrastructures de transport de données font une consommation excessive du charbon et du nucléaire pour leur énergie. ../..
« De par l'expansion actuelle du cloud computing, l'industrie doit aussi garder son empreinte carbone sous contrôle » avertit le communiqué. ../..
S'appuyant sur un précédent rapport « Smart 2020 », Greenpeace estime les centres de données et les réseaux télécom consommeront 1 963 milliards kWh d'électricité dans dix ans. Soit le triple de leur consommation actuelle et plus que celle de la France, de l'Allemagne, du Canada et du Brésil réunis.

Facebook, lui, se voit affublé d'un bonnet d'âne à cause de son nouveau centre dans l'Oregon. Il serait alimenté par PacificCorp, l'un des fournisseurs d'électricité les moins chers mais les plus polluants. Greenpeace de mettre en avant les groupes d'utilisateurs leur demandant une plus grande responsabilité à ce sujet.


source ZDnet

eluAllez , je me rendors , une fois passé mon coup de mauvaise humeur , histoire de cauchemarder le jour ou mes camarades militants auront décidé qu'il est définitivement tendance de confier leurs données perso et politiques à une boite de cloud computing basée dans le Kerala ... Facebook , pour son seul fonctionnement consomme déjà autant de Kw que 17 millions d'habitants du Kerala .... Ecologie, Socialisme, République  ... On a élu Facebook produit de l'année ... on élit de jour en jour le marché produit de l'année ... et nos 54 millions de compatriotes qui n'utilisent pas Facebook, on leur explique que "le marché , c'est bien , mangez en" ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lou passejaĩre 26/08/2010 10:59



euh ... au hazard ...


par les réseaux militants de la vraie vie 

par les listes de diffusion de nos orga ...

par un usage intelligent des moteurs de recherche ?

par des outils style Rezo ?

par le bouche à oreille ?



 



ydaho 24/08/2010 17:11



Salut Lou passejaire ... Oui... mais... sans internet ou meme facebook, ou trouverais t'on ces petits bijoux :


http://www.dailymotion.com/video/x6a7j3_sarkozy-nous-voila_news


http://www.plumedepresse.net/spip.php?article1466


Surement pas en regardant TF1 ...



lou passejaĩre 16/05/2010 11:20



entendons nous bien, j'ai rien contre les réseaux sociaux , je suis même avec intérèt des initiatives du style diaspora ...


 



C'est Nous

  • : Le blog du passejaĩre
  • Le blog du passejaĩre
  • : Brive la Gaillarde vue par deux promeneurs de la france d'en bas ... de A comme aéroport à Z comme zozos ...
  • Contact

marre ! ya basta !

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la

Licence Creative Commons Attribution 3.0 France.

Aurore-Martin
gaz-de-schiste-no-gazaran-1301864821-thumbnail.png

groupe 500px

Recherche

on les lit

garanti sans chiens de garde ni journalistes de compagnie
- Le Monde Diplomatique
- Politis
- Siné Hebdo
- Le Plan B
- CQFD
- Rézo

- Reflets

- Basta

- Fakir

- RageMag

Logiciels Libres

comme la presse, on aime les logiciels libres , garantis sans Marché dedans !

- PULLCO

- Ilico l'internet moins le marché
- APRIL
- AFUL
- FRAMASOFT
- UBUNTU
- Internet Actu